Amaigrissement intensif et retardé

Article publié dans la rubrique Diététique

Cet article parle de : , , , ,

Un maigre article en cette période de l’année où les cyclistes cherchent à s’affûter…

Intensifier

Le magazine Sport & Vie N° 119 de mars-avril 2010, l’article Lipoxmax, mythe ou réalité ? de François Péronnet, Guy  Thibault et Jonathan Tremblay montre que la préconisation
traditionnelle de l’exercice à intensité modérée pour maigrir a du plomb dans l’aile.
Dans le chapitre Maigrir de mon livre VTT Rouler plus vite je préconise moi aussi de multiplier les efforts brefs et intenses pour maigrir au sens profond du terme : perdre de la masse grasse – gagner de la masse maigre (qui, en consommant plus d’énergie au repos que la masse grasse permet ensuite plus facilement de rester maigre, une sorte de cercle vertueux).
Les auteurs de l’article sus-cité montrent que l’idée de privilégier l’effort modéré pour oxyder les graisses ne résiste pas à un ensemble d’expériences.
On observe en effet qu’un exercice à intensité modérée oxyde plus de lipides pendant l’effort qu’un exercice intense, mais qu’après l’effort l’exercice intense amène à oxyder plus de lipides pour les besoins de la récupération de l’organisme. Le bilan final est en faveur de l’exercice intense pour maigrir.
Comme je le fais remarquer dans le chapitre Maigrir de mon livre VTT Rouler plus vite, les gens qui pratiquent un sport de manière intensive sont généralement plus maigres, affûtés,
musclés…que les pratiquants tranquilles.

Fractionner.

Les auteurs montrent que l’effet d’amaigrissement est encore plus prononcé si l’exercice intense est pratiqué en fractionné (EPI : Entraînement Par Intervalles) que s’il est pratiqué sur le mode de l’effort continu, l’effort fractionné entraînant un effet coupe-faim que l‘on ne retrouve pas avec l’effort en continu.
En plus, fractionner c’est bon pour augmenter son niveau ! A mon avis un cycliste qui cherche à maigrir a tout à gagner à travailler avec un capteur de puissance ou un cardiofréquencemètre,
pas pour se limiter mais au contraire pour rechercher des courbes (cardiaques ou de puissance) en « dents de scie », qui témoignent du fractionnement de l’effort.

Mais encore…

Dans VTT Rouler plus vite au chapitre Maigrir, je donne encore d’autres conseils pour stimuler l’amaigrissement :  multiplier les dénivelés, privilégier la vélocité, pédaler plus souvent
en danseuse…Ce que l’on pourrait résumer par provoquer une plus grande quantité de mouvement de l’organisme.
Rendez-vous pages 283 à 296 de VTT Rouler plus vite !

Imprimer cet article Imprimer cet article