La coupe du monde, en attendant le championnat…

Article publié dans la rubrique Entraînement

Cet article parle de : , , , ,

La coupe du monde xco a débuté ce week-end en Angleterre à Dalby Forest.

Deux choses m'ont marqué.

* La première c'est la maigreur de Julien Absalon. Plus les années passent, plus ses muscles saillent, plus il est émacié. Peut-être que le refroidissement dont il a été victime en début de semaine a lui aussi contribué à augmenter cette maigreur, néanmoins je m'étais déjà fait cette réflexion en début d'année 2009, où Julien avait débuté très fort.

Mais il avait eu un peu plus de mal en fin de saison, au moment, crucial pour lui, du championnat du monde.

Il est normal que, les années passant, les muscles d'un coureur de haut niveau deviennent plus "secs". En vieillissant on se déshydrate progressivement (il faut essayer de lutter contre cela sinon gare, par exemple, aux tendinites), on peut aussi savoir perdre progressivement du poids sans perdre de force (c'est bénéfique) à force de fractionné, d'entraînement de la puissance...

Mais dans tous les cas l'organisme semble plus près de ses "limites d'entraînabilité", des limites dont Julien Absalon s'approche certainement après une douzaine d'années au plus haut niveau. Il est d'ailleurs très impressionnant de constater qu'il a su, pratiquement chaque année, conserver voire améliorer son niveau.

Comme je l'ai dit dans quelques articles en 2009 (dans l'ancien "envers du vélo" qui était sur le site web Lapierre), les victoires à venir de Julien Absalon seront d'une certaine manière les plus difficiles à acquérir car la nouvelle garde est prête à le battre et l'a déjà fait aux championnats du monde 2008-2009.

En 2009 j'avais écrit que rien que pour cela la saison 2010 serait palpitante à suivre. A Dalby Forest Julien Absalon a été battu d'un cheveu par Nino Schurter, qui l'avait déjà battu de fort peu au championnat du monde 2009. A noter que Schurter n'avait remporté aucune manche de coupe du monde en 2009 et que cette année il débute par une victoire. On peut penser à une passation de pouvoir. Mais on peut aussi imaginer que Schurter est, comme Absalon, très affûté dès le début de saison.

Se profile alors une question intéressante : qui saura conserver des réserves en vue du championnat du monde au Canada? C'est dans cinq mois, cela laisse le temps d'aménager des coupures...si on en a la ferme volonté.

* La seconde chose qui m'a marqué c'est la performance de Julie Bresset (5ème scratch et large vainqueur espoirs dames). Là je serai plus bref et me contenterai de dire qu'elle pourrait remporter une manche de coupe du monde au scratch à très court terme, tant elle semble dominer son sujet techniquement et être relâchée dans le bon sens du terme en course. Autant de maîtrise à cet âge, ça promet!


Imprimer cet article Imprimer cet article