Le n’importe quoi alimentaire

Article publié dans la rubrique Diététique

Cet article parle de : , , ,

Tester « Lait » Lasagnes

            Le vendredi 2 avril 2010 j’achète des lasagnes sous plastique sur insistance de Jules…Je lis ce qui est écrit au dos. L’emmental et le lait écrémé sont en bonne place parmi les ingrédients. Mais on trouve aussi la mention suivante :

« Nous vous conseillons de terminer votre repas par un produit laitier et un fruit, et de boire de l’eau tout au long de la journée ».

Un fruit : OK

Boire de l’eau toute la journée : OK

Terminer votre repas par un produit laitier… !!! Comment conseiller cela alors que les produits laitiers sont parmi les ingrédients majoritaires des lasagnes ? Imaginez qu’on vous conseille de « Terminer votre sortie tout-terrain par un peu de vtt »


Casser du sucre…


Ces messages débilitants pullulent. Il y a deux ans, sur un brick de « jus de fruit » d’un hypermarché, j’ai vu la mention : « sucré avec le sucre des fruits »….mais il contenait 45 calories aux 100g, autant que le Coca ! Il était donc sucré au fructose mais d’une part trop fortement et d’autre part il y a fort à parier que la majorité de ce fructose était produit industriellement. Cela ne gêne pas les pros du marketing.

Pire, sur ce brick il était mentionné qu’un verre de ce breuvage pouvait remplacer un fruit dans le cadre de la préconisation de 5 fruits et légumes par jour !!!

Ce genre de message, qui nous prend pour des crétins, abonde : les crédits qui, à écouter leurs promoteurs, vous enrichiraient ; les voitures présentées comme propres ; les promotions qui vous feraient avaler que plus vous achetez plus vous économisez ; les « formats familiaux » ou « économiques » plus chers au kilo que les formats classiques, les paquets de gâteaux vantés avec la mention « donnent de l’énergie », etc.


Digérer les informations.


Un philosophe disait « Nulle ignorance n’est utile »…C’est encore plus vrai dans une société où l’on cherche, au propre et au figuré, à nous faire avaler n’importe quoi pour vendre. Moins manger et plus réfléchir c’est sûrement bon pour la santé !

Imprimer cet article Imprimer cet article