Puissance 7 – vélocité !

Article publié dans la rubrique Entraînement, Puissance

Cet article parle de : , , ,

Un choix réfléchi.


            Le 27 mars 2010, pour l’ouverture de la coupe de France vtt xco à St-Raphaël, j’ai opté pour un pédalage en vélocité, pour plusieurs raisons :

  • 4 tours c’est assez long, il fallait économiser la force. La vélocité convient pour cela.
  • En 2009 je partais vite mais je finissais mal mes courses, or j’usais souvent du « gros plateau croisé » au lieu de passer sur le plateau du milieu.
  • Mes puissances sont supérieures à cadence élevée. En vélo de route, en démarrant un sprint à 22-25km/h sur 39X17, je dépasse 1250 watts…En démarrant à 25-28km/h sur 52X14 j’atteins péniblement les 1000 watts.


Il semble que je produise mes meilleures puissances si je pédale vite.


Encore plus véloce en vtt ?


Dans VTT Rouler plus vite, j’explique que le vtt xco est truffé de relances, plus faciles à réaliser sur un braquet souple que sur un braquet « lourd ».

Par ailleurs en vtt on relance souvent à partir d’une faible vitesse, qui légitime encore plus l’utilisation des braquets souples, réduits, véloces…On doit pouvoir reprendre de la vitesse en peu de mètres et très souvent car les obstacles sont nombreux : troncs, racines, mini-sections boueuses, pierre gênante, virage en épingle, montée raide de quelques mètres…

La puissance résulte à la fois du couple (force) et de la vitesse de rotation des manivelles. On risque de déraper de la roue arrière en relançant trop en force sur les obstacles. On augmente ses chances de conserver l’adhérence de la roue arrière en relançant en vélocité.


Le vtt xco est une activité de relances permanentes, facilitées par un pédalage en vélocité.


De la puissance à la vélocité.


Travailler sa puissance avec un capteur permet d’une certaine manière de revenir aux fondamentaux en comprenant que la puissance ne se confond pas avec la force (voir le début de l’article). En vtt xco, plutôt que d’abuser de la force il importe de trouver le meilleur compromis force / vélocité, et il fait peu de doute qu’en vtt cet optimum se trouve plus du côté de la vélocité que de la force (plus présente sur route par exemple).


En vtt pour rouler plus vite il est utile de pédaler plus vite.

Imprimer cet article Imprimer cet article