Crapauds solo 1 : quelques chiffres

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

Je rédigerai plusieurs articles sur les 24h des Crapauds car ils le méritent bien, et parce que le lendemain de la course j'ai bien du mal à taper sur le clavier (mes doigts fonctionnent mal, la conduction nerveuse doit prendre le temps de revenir!).

Je vais commencer par quelques chiffres, même si les 24h des Crapauds ne se limitent pas à des chiffres! Mais c'est une manière comme une autre de résumer l'ensemble. Je vais énumérer des chiffres qui me concernent en particulier.

1 : ma place en solo

98 : mon classement scratch (sur 492 classés me semble-t-il)

21h : c'est à peu près le temps que j'ai passé le cul sur la selle!

300km : la distance que j'ai réalisée...Je n'en reviens encore pas. Le second est à trois tours. Aurais-je des aptitudes pour l'endurance extrême? J'ai déjà fait, il est vrai, des choses très longues en montagne (nuit comprise), en vélo de route (328km et 8000m de montée en une sortie de 13h05...), voire en vtt (2 Raid Cristalp, 4 Transvésubienne, la Val-Thorens Moutain Bike...).

6865m : le dénivelé recensé au Polar (l'organisateur donnait 400m par tour, il y avait plutôt 345m).

14,3km/h : ma moyenne horaire si on compte les 21h sur le vélo.

12,5km/h : ma moyenne horaire sur 24h arrêts compris.

1h15 (de 3h45 à 5h du matin) : le temps pendant lequel je suis resté allongé et où je me suis parfois assoupi, à chaque fois réveillé par des encouragements venant du dehors ou par une crampe...

4 litres de boisson énergétique Windose sous-dosée (1 gel pour 1l au lieu de 1 gel pour 600ml) avec un peu de sirop pour donner une saveur "qui change".

3l et demi de Coca (coupé à moitié avec de l'eau donc 7l de boisson).

2l + 2 canettes d'Ice tea (coupé à moitié avec de l'eau donc 3l de boisson).

1 demi-litre d'eau pure  bue par gorgées quand je m'arrêtais au ravitaillement.

11 litres de boisson pour les 24h donc...= à peu près un demi-litre par heure.

2 Panachés + 1 canette de Coca à l'arrivée. Je ne bois jamais de Panaché, là je le voyais "gros comme une baraque"...et je ne bois jamais de Coca non plus, là  j'en ai bu 3l et demi, autant qu'en 10 ans environ!

500g de nourritures diverses (aucune barre énergétique)...c'est très peu, mais la nourriture solide ne me faisait plus envie au bout de 7 à 8h de vélo. Même quand je me suis arrêté de 3h à 5h du matin je n'ai pratiquement rien mangé. Lolo me donnait juste une cuiller de gâteau de riz ou un demi-Nougatti, voire un morceau de chausson aux pommes dont le dernier a mis 3km avant de pouvoir passer dans ma gorge (je n'avais plus de salive). Heureusement j'avais mangé plus en début de course et les ravitaillements liquides passaient bien. Je me délectais particulièrement du Coca juste après que Lolo me l'ait passé, il était frais et encore un peu piquant...Vous ne pouvez pas imaginer comme ça fait plaisir quand les lèvres tremblent de soif.

200? Le nombre de mains de petits jeunes dans lesquelles j'ai tapé en passant sous le chapiteau...

1 : la pierre que j'ai prise dans mon tibia gauche en  pleine nuit. Au lever du jour j'ai pu voir la taille de la bosse...Je ne me savais pas lié à ce point à "Lapierre" !

1 ...descente sur Rozerieulles que jai pu faire sans être freiné par un concurrent...c'était la dernière! Une sorte de récompense, même si dans les autres étaient sympa quand même.

1...vélo pour cette épreuve : le Zesty, compromis idéal entre rendement et confort, qui permet de s'économiser énormément en descente, dans les zones cassantes (même en montée). Avec la selle Aliante j'avais sûrement le vtt le plus "confortable - rapide" de tous les solos. Et à l'arrivée mon entrejambe est préservé!

50? Le nombre de personnes qui sont venues me féliciter après l'arrivée en s'extasiant devant la distance réalisée. Moi je ne réalisais pas trop, j'étais immensément cuit...Merci à tous.

100? Le nombre de concurrents qui m'ont encouragé en course! Merci les gars (et les filles)!

5 minutes : le temps qu'il m'a fallu, dans un restaurant en rentrant de la course, pour m'endormir à table! Véridique. C'était entre le moment où l'on nous a apporté la carte et celui où on revient nous demander "Vous avez choisi?"

2h15 : ma durée d'entraînement la semaine précédant les Crapauds, dont 45 minutes avec Jules. + les Crapauds = 23h15 dans la semaine. Et dire qu'on s'emm...à faire des stages d'une semaine pour en faire autant. Humour bien sûr!

Mes temps au tour:

1 : 1h01 19 (tour rallongé)

2 : 53' 21

3 : 56' 01

4 : 56' 29

5 : 56' 03

6 : 57' 09 (donc 6h à allure très régulière)

7 : 59'42

8 : 1h26 57 (à cause d'un bris de rayons et arrêt au stand)

9 : 1h08 07 (1er tour de nuit...)

10 : 1h10 20

11 : 1h11 25

12 : 3h13 52 (le tour en 1h18 + arrêt réparation, changement de pneu et petit dodo)

13 : 59'44 (il fait jour à nouveau, j'ai remis le casque sans éclairage)

14 : 59'20 (j'ai retrouvé le moral, tour en 58' car je retire les jambières)

15 : 1h03 50

16 : 1h06 57 : (arrêt le temps de retirer manchettes + et sous-maillot)

17 : 1h06 01

18 : 1h11 58 (je décline...)

19 1h18 32 (je commence à pleurer sur le vélo...)

20 : 1h06 38 (la perspective de la fin me "pousse"!).

Le poids des 24h...

74kg : mon poids le samedi 22 mai au matin. Mon poids de forme est d'environ 73,5kg, là j'avais essayé de grossir un peu (pour augmenter mes réserves) en mangeant un peu plus et en me reposant.

70,4kg : mon poids lundi 24 mai au matin. D'habitude le lendemain d'une course j'ai repris mon poids normal, là il me manquait 3 kilos !

Imprimer cet article Imprimer cet article