Vrai – faux énergétique…publicitaire.

Article publié dans la rubrique Diététique

Cet article parle de : , ,

Dans La France Cycliste N° 2269 de mai – juin 2010, pages 16-17, on peut voir, comme dans de nombreux autres magazines cyclistes, une publicité pour Isostar en deux parties, dans un bandeau vertical à gauche de la page 15 et à droite de la page 16.

Dans le bandeau de gauche on peut lire :

‘’Banane, fruits secs…le meilleur moyen d’éviter le coup de pompe. FAUX’’

Dans le bandeau de droite on peut lire :

‘’Un produit Isostar vous apporte plus que des glucides. VRAI’’


Ces deux propositions sont globalement vraies.

Il est vrai que la banane et les fruits secs ne sont pas le meilleur moyen d’éviter le coup de pompe. Le meilleur moyen d’éviter le coup de pompe, c’est, de loin, l’entraînement (et de manière plus générale l'habituation à l'effort intense et ne pas manger entre les repas si on ne fait pas d'effort pour apprendre à l'organisme à fonctionner économiquement). Et si on regarde du côté des aliments qui permettent d’éviter le coup de pompe on tombe rapidement dans une complexité qui rend toute hiérarchisation rigide assez illusoire. Ainsi la banane peut être très efficace à un moment donné alors qu’un morceau de pain – jambon peut l’être à un autre (par exemple au cours d’une épreuve de très longue durée). Sans compter les goûts, réactions personnelles et habitudes alimentaires de différents sportifs. Bref, on prend peu de risques à dire que ‘’la banane et les fruits secs ne sont pas le meilleur moyen d’éviter le coup de pompe.’’

On n’en prend guère plus en affirmant qu’un produit Isostar vous apporte bien plus que des glucides…même si ce genre de boisson énergétique c’est quand même une écrasante majorité de glucides. Néanmoins on y trouve aussi des sels minéraux et de la vitamine B1 comme se plaît d’ailleurs à préciser la publicité.


Voyons maintenant les choses avec un œil un peu plus acéré…

* La publicité ne dit jamais qu’un produit Isostar est le meilleur moyen d’éviter le coup de pompe. Seulement la manière dont elle agence les informations crée un contraste qui fera naître cette conclusion chez la plupart de ceux qui lisent les bandeaux un peu vite (superficiellement). C’est évidemment le but recherché par la marque.

* La publicité dit de la boisson énergétique : ‘’efficacité prouvée scientifiquement : +19% comparativement à un placebo’’. D’abord on ne sait même pas +19% de quelle action. Ensuite il y a un petit astérisque qui renvoie à une expérience intitulée ainsi : IRMS étude scientifique 2004. ça fait longtemps et ça ne vaut pas une publication dans la revue Nature ou Science ! Enfin la publicité omet évidemment de dire que la banane et les fruits secs contiennent aussi des sels minéraux et de la vitamine B1, qui plus est sous forme naturelle alors que celle de la plupart des produits énergétiques est de synthèse.


Au final c’est juste de la publicité, qui contient quelque chose d’intéressant : la possibilité pour le lecteur pas fainéant de la décortiquer pour voir ce qu’elle contient réellement…Pas grand-chose au final. Ce qui ne signifie d’ailleurs pas que le produit ici vanté soit pire qu’un autre.

Imprimer cet article Imprimer cet article