La force de l’image…

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Cet article parle de : , , , ,

Nageur !

Le mardi 17 août 2010, j’emmène Jules à la piscine de Bar le Duc, ça fait quatre fois qu’on y va en deux ou trois semaines, Jules m’annonce qu’il va nager un aller-retour de bassin…et il le fait ! Après la séance je lui fais remarquer que c’est bien qu'il ne se soit pas arrêté pour récupérer au bout de sa première longueur, il me répond alors : ‘’C’est normal sinon ça n’aurait pas été un aller-retour’’…à part cela il se met aussi  faire 5 à 6m en dos crawlé alors que jusque-là ses tentatives s’étaient soldées par des «coulées »…A-t-il été influencé par l’image de Camille Lacourt, récent champion d’Europe du 50 et du 100m dos ? C’est bien possible car il a regardé cela de près et me parle souvent de ce nageur, il se demande si c'est lui le meilleur des championnats d'Europe...

Nageur bis 

Jules fait aussi plusieurs plongeons en décalant ses pieds sur le plot de départ, parce qu’il a vu les compétiteurs le faire à l’occasion des tout récents championnats d’Europe de natation. La force évocatrice de l’image vaut parfois bien des discours pédagogiques! Il me dit aussi qu'il fait "comme les nageurs'' au départ, il mime alors des petits coups de pieds...C'est les ondulations de départ sous l'eau! Voilà un geste bien compliqué dont l'enseignement semble grandement facilité par la vision subaquatique des ondulations des champions.

Nageur ter

De mon côté, afin de récupérer de l'Offroad de Montgenèvre, je nage 2000m en éducatifs à intensité plutôt tranquille. Jules profite de moi de temps à autre : il m’attend au bout d’une longueur, me monte sur le dos et se laisse transporter pendant 15m, avant de s’éjecter et de faire les 10 derniers mètres en nageant. Pratique ! Pour cela il n'imite pas les nageurs vus aux championnats d'Europe de Budapest...

Pas trop fier quand même

Alors que j’en suis à environ 1500m d'éducatifs, Jules revient du petit bain où il était parti jouer, parce que des "grands" lui ont tiré les pieds ! Il veut que je vienne leur parler…ce que je fais. Ils n’ont pas l’air méchant, plutôt joueur, et m’assurent qu’ils ne recommenceront plus après avoir constaté que cela faisait peur aux petits (ils ne le savaient pas...ben voyons). On a beau avoir fait son premier 50m une demi-heure avant, à huit ans on n’est pas très rassuré quand un adulte de 70kg vous tire vers le fond de l'eau par les pieds...

NB : il y a deux semaines, dans la piscine d'un camping, en jouant j'avais appris à Jules comment se sortir de ce genre "d'attaque" : pincer très fort celui qui vous agresse...Avec moi il le fait très bien! Là, il a dû être impressionné...A quand des "images psychologiques" à la télé?

Imprimer cet article Imprimer cet article