Pra-Loup 3 : ambiance et anecdotes

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , , ,

Le lundi 30 août 2010 je reçois un coup de téléphone de Michel Vercruysse, le président du comité de Champagne FFC, qui me félicite et me dit être très content de ma victoire au championnat de France masters vtt 45-49 ans. Il ajoute que je suis quelqu'un qui fait "bien" le métier, j'acquiesce en précisant que si je roule encore vite à mon âge c'est certainement que je n'ai jamais poussé mon organisme au-delà de ses limites "naturelles" : pas de produits dopants, pas de café, pas d'alcool (mais beaucoup de rigolades quand même!), beaucoup de sommeil (même si parfois je sais réveiller Lolo...), bref pas mal de bon sens en action, pour reprendre un slogan déjà entendu...Si ce mode de vie peut influencer d'autres personnes, par exemple des jeunes qui ont encore à chercher une "direction de vie", je ne suis pas contre.
































Echanges.

J'ai vécu de bons moments à Pra-Loup : en course bien sûr, mais aussi à d'autres moments, par exemple lorsque j'ai présenté mon livre VTT Rouler plus vite (ça faisait longtemps!), prétexte à des échanges enrichissants, comme cette discussion avec un chef de cuisine d'un grand restaurant qui s'en va bientôt travailler à St-Petersburg...Chacun ses aventures!
























 

Prévention.

J'ai également apprécié les discussions avec les kinés qui officiaient au service des organismes des masters, parfois maltraités depuis de nombreuses années! On est tombés d'accord sur le fait que le renforcement général de l'organisme était tout aussi important que l'entraînement cycliste proprement dit, j'en veux pour preuve le bien fou que m'ont fait mes journées "PPG - étirements" après mon problème de cou à Méribel. Et je fais le même constat chaque hiver, où mes sérieuses séances de renforcement musculaire me font "passer" certaines douleurs. Quand on pratique un sport comme le vtt, il importe que le musculo-système articulaire se maintienne bien (on parle de coaptation articulaire). Cela suppose certains renforcements et étirements (ils vont de pair), jamais vains, surtout à long terme.
















Satisfaction.

Je suis très content de la manière dont j'ai géré mon problème de cou contracté à Méribel. A cinq jours d'un objectif majeur, ce n'était pas évident de prendre la décision de ne pas rouler pendant trois jours et de retourner en salle de musculation. Mais ça a payé : à Pra-Loup je ne souffrais plus du tout (du cou) et physiquement j'étais très frais!
















Plaisirs partagés.

J'ai beaucoup apprécié certaines performances, tout simplement parce qu'elles ont été réalisées par des gens avec qui j'échange parfois ou souvent. Ainsi de la victoire de Mireille Robin en xco dames, de Bruno Garnesson en xco 40-44 ans, avec qui je bataille souvent en Champagne ou en coupe de France. J'aurais autant aimé une victoire de Bruno Chavard, second dans la roue de Garnesson, mais il n'y a qu'une place de vainqueur! C'est cruel mais il faut l'accepter si on se lance  dans la compétition. J'étais très content du podium de Ludo Leflem, mon compagnon de déplacements privilégié en 2010, avec qui je me marre au moins une fois par minute! Et j'ai été super-content du titre national de l'ami Tibo Vassal, qui vient rafler la mise après avoir couru 6 courses dans l'année et pas un seul cross court! Mais quand on le voit piloter, notamment en descente, on comprend ce que c'est qu'être vététiste...
















 








Windose partagé!

Le samedi j'utilise environ un bidon de boisson Windose en course...J'avais prévu un peu large, du coup le dimanche mon ami Ludo Leflem roule avec mes restes de la veille, et ça va bien : vice-champion de France en 35-39 ans!
















La haine!

André Fossé, champion du monde des 60 ans et plus en 2009, rate son championnat d'Europe à Pra-Loup en 2010 : chaîne cassée! De "colère" il descend à Barcelonnette, se fait remettre une chaîne et...se déchaîne : il enchaîne col d'Allos - col des Champs - col de la Cayolle et remontée sur Pra-Loup, le tout avec le vtt et les gros pneus. Il était vraiment déchaîné! Je pars avec lui aux championnats du monde au Brésil, espérons qu'il ne lui arrivera rien sinon je vais passer un sale quart d'heure...Je rigole!
















Plus d'ambiance?

Malgré les efforts et le professionnalisme d'Eric Davaine, speaker de grand talent, malgré les photos de Manu Molle, les tentes d'exposants, les masseurs, le feu d'artifice du jeudi soir, la gentillesse de l'équipe de l'office de tourisme...Il y a eu des moments de "vide" pendant ces championnats de France - Europe 2010, notamment le dimanche, dernier jour de débats sportifs, alors que les descendeurs en avaient terminé et que les crosseurs du vendredi et du samedi étaient pour la plupart rentrés chez eux (on les comprend, la rentrée approche!).
































Les trois courses xco du dimanche étaient un peu trop espacées, entre elles il y avait des "blancs". Un quart d'heure de moins entre chaque course aurait donné plus de densité à la journée (il semble que le programme horaire des championnats du monde 2009 ait été purement simplement copié alors que les temps de course étaient inférieurs). Par ailleurs le circuit xco passait une seule fois par tour devant les spectateurs, or en 2000 et 2001 il existait un tracé qui passait beaucoup plus dans la station et créait de ce fait une animation supérieure. Peut-être que toutes les courses xco pourraient tenir en deux jours, c'est à méditer dans l'optique des  championnats d'Europe vtt 2013 à...Pra-Loup (après un détour en Irlande 2011 et Slovénie 2012).
















 
















Sympa quand même!

Ces championnats étaient quand même globalement sympathiques et réussis, même si le tracé du xco reste à mon sens trop peu technique par rapport à ce qui se fait en général sur le circuit national. L'équipe de l'office du tourisme est toujours aussi accueillante et même les commissaires UCI officiaient de manière à la fois sérieuse et décontractée.
































Et puis je repars avec un beau maillot tricolore, deux médailles, une paire de lunettes Julbo, un paquet de bonbons Haribo, un poster et un beau t-shirt de l'épreuve...Elle est pas belle la vie de master?








Cross Contrôle...antidopage.

En revanche, et c'est comme ça pour moi depuis quatre ans qu'on court à Pra-Loup, je n'ai toujours pas été convoqué à un contrôle antidopage, et je n'ai toujours pas vu un seul autre coureur qui l'a été. C'est un fait qui, en aucun cas, ne détériore l'ambiance, mais c'est une lacune évidente pour des championnats du monde (de 2007 à 2009) ou des championnats de France - Europe (2010).

Bébé applaudit papa sur le podium !









 
























Le champagne coule aussi en Italie!
























Rentré chez moi, mon petit Jules me raconte qu'il a fait une randonnée de 25km le dimanche (la Valéran à Ligny en Barrois), il l'a trouvée "pas assez  technique" (c'est bien le fils a son père!) et précise "Dans le singletrack j'avais trop le trac, ah, ah"...Il est vraiment le fils à son père!









 
















"Papa t'es nul!"

Jules sait être dur avec moi...Lundi 30 août, après être allé un peu à vtt voir des travaux, Jules me dit soudain "Papa t'es nul, t'es même pas champion d'Europe"...Je lui réponds "Si j'avais voulu à fond être champion d'Europe, je ne t'aurais pas emmené si souvent à la piscine fin août"...Jules répond alors "Pourtant la piscine ça fait du bien"...Long est le chemin qui mène à la compréhension de la complexité de l'entraînement du vététiste.








Imprimer cet article Imprimer cet article