Pra-Loup 4, FBI : Fausses Bonnes Idées !

Article publié dans la rubrique Bêtisier, Psychologie

Cet article parle de : , , , ,

Actuellement les bracelets Power Balance et les pneus hyperlight font un tabac en vtt...Mais pas toujours au bénéfice de leurs adeptes!

Avec l'ami Ludo Leflem, sûrement aidés par la fatigue du week-end, la "face cachée" des championnats de France - Europe masters vtt de Pra-Loup 2010 nous a fait piquer quelques mémorables fous rires...Qu'on veuille bien nous pardonner : à force de voir des porteurs de bracelets Power Balance partir dans le décor, et des adeptes des pneus hyper-légers terminer leurs courses à pied, la rigolade a fini par prendre le dessus sur la compassion!

Le Power te balance!

Partout des vététistes se disent impressionnés par le bracelet Power Balance...Untel gagne en équilibre, un autre en force, un troisième ne ressent plus de fatigue au volant...Le Power Balance, c'est le mouton à cinq pattes de la condition physique, un vrai multi-outil, il sert à tout! En plus c'est pas cher, trente euros...Au vu du nombre d'adeptes, rien qu'à Pra-Loup il devait y avoir pour 6000 euros de Power Balance...Quelque part dans le monde, un pro du marketing et de l'alchimie, à partir de bracelets en plastique, se fait des couilles en or!!!

Malheureusement, pendant notre week-end à Pra-Loup, nous avons vu un grand nombre de vététistes aller au tapis malgré le port du fameux bracelet équilibrateur!

On a donc imaginé des raisons à leurs déboires:

  • On se penche pour voir si son bracelet fonctionne bien...et on tombe! Solution : en acheter deux et en porter un de chaque côté afin d'être VRAIMENT équilibré! Soixante euros, une affaire, quand on "aimant", on ne compte pas!
  • Il y avait une ligne à haute tension à proximité, les coureurs "aimantés" ont été attirés et ont fini dans le fossé...Dans le pylône c'eût été pire, ouf!
  • Les coureurs portent leur bracelet trop haut, ça remonte leur centre de gravité (c'est grave...), il faudrait le placer en haut du casque...Ou sur une partie du corps bien centrée (vous me suivez...!).
  • On a même imaginé des raisons encore "plus pires"...Tout n'est pas racontable!

Pschitt !

Autre incident étonnamment fréquent : les crevaisons. Pour ma part j'avais "osé" monter des Hutchinson Cobra 2.00 Tubeless Ready, estimant le parcours peu propice aux crevaisons malgré mes 74kg. Ca s'est bien passé. Ce ne fut malheureusement pas le cas de tout le monde. Durant le week-end on a vu au moins quinze à vingt pilotes à plat. En altitude on manque d'air, mais à ce point...!

En y regardant de plus près, on a remarqué que la plupart des pneus crevés avaient des flancs drôlement fins...que l'on peut monter quand on est soi-même très fin, quand le parcours ne contient pas de risque de crevaison, quand on est très technique, et a fortiori lorsque tous ces facteurs sont rassemblés. A Pra-Loup le déficit technique m'a paru être la cause la plus fréquente des crevaisons...avec l'extrême légèreté de certains pneus. Dans la dernière course, on a même vu arriver un coureur crevé, un de ses amis nous a dit qu'il terminait rarement une course...Il chevauchait un Cannondale Flash d'à peine 8kg, visiblement pas assez lourd pour ne pas casser!

Depuis quelques années, le nombre de coureurs qui optent pour des montures hyper-légères et qui cassent est impressionnant. Mais ça ne modifie pas leurs choix. Remarquez, nombreux sont les coureurs qui s'entraînent en volume plutôt qu'en intensité, et qui ne modifient pas non plus leurs choix malgré le fait qu'ils ne roulent pas plus vite. Ils sont juste plus fatigués...

Que révèlent ces abus?

J'ai placé cet article dans la rubrique bêtisier. Il aurait pu trouver place dans une sous-rubrique Psychologie de la rubrique Entraînement. Placer sa confiance dans le Power Balance ou des pneus trop légers me semble renvoyer au même problème psychologique : manque de confiance en soi et incapacité à se modifier par soi-même, et partant, recherche d'une "béquille" autant psychologique que matérielle.

Peut-être aussi que certains manquent de volonté pour réaliser certains exercices difficiles, et préfèrent acheter un objet qui sert de "raccourci d'entraînement". Car, pour gagner en équilibre il ya des choses à faire (sur une jambe, sur son vtt sur un passage étroit, marcher sur un fil, etc) ; pour gagner en force il existe un tas d'exercices de musculation, soit par accroissement de la taille des cellules musculaires, soit par amélioration de leur synchronisation ; pour mieux supporter la fatigue en voiture, l'amélioration de la condition physique générale et la frugalité alimentaire sont très efficaces. Etc.

Raccourcis théoriques.

Ce qui m'épate aussi ce sont les "raccourcis intellectuels" des adeptes du Power Balance ou des accessoires hyperlights.

Exemples:

  • Untel a trouvé qu'avec le Power Balance il serrait plus fort ses doigts...Quel rapport avec la force en vtt? Pour rouler vite et longtemps il faut savoir piloter en serrant son cintre le moins possible. Celui qui serre trop se crispe, risque des crampes et un pilotage heurté...Si le Power Balance augmente la force là où on le porte, pourquoi les vététistes n'en portent-ils pas aux jambes?
  • Untel se trouve plus équilibré avec le Power Balance. Pour cela il a fait un test debout sur une jambe, au sol, bras libres...Quel rapport avec l'équilibre en vtt, équilibre dynamique, les deux pieds dans des cales, les deux mains serrant un cintre...?
  • Le Power Balance semble efficace qu'il soit porté d'un côté ou de l'autre, d'un sens ou de l'autre, pour n'importe quel type de sport...Ce n'est pas le premier accessoire qui promet de rendre des services "universels". On a déjà vu cela avec des chaussures à semelles spéciales, des compléments alimentaires, des boissons énergétiques, d'autres bracelets ou colliers similaires, voire des gourous...Tous passés de mode à moyen terme.

Décidément, il y a des as du marketing...et de bons clients!


Parfois on est fort...quand on sait dire non.

Imprimer cet article Imprimer cet article