La faim est-elle psychologique?

Article publié dans la rubrique Bêtisier

Le vendredi 15 octobre 2010, Jules revient de la batterie vers 19h20. De mon côté j'ai déjà mangé car j’ai roulé à vtt. Il se douche puis je lui propose une carotte épluchée en entrée,  il la mange assis à côté de moi sur le canapé en regardant Hercule sur Gulli. On adore ces petits moments assis l'un contre l'autre. La série se termine vers 20h30, je lui dit d'aller se coucher. Il monte, je le rejoins et lui lis quelques pages avant de lui faire un gros bisou et d'éteindre la lumière de la chambre.


Cinq minutes plus tard il me rappelle : ‘’Papa on a oublié de manger !’’ Je lui explique alors que j’avais déjà mangé et qu’on a complètement oublié la suite de la carotte donnée en entrée. Il redescend et mange en un quart d’heure : un reste de spaghettis sauce légumes, de la soupe et du Nutella.


Est-ce la solitude soudaine dans la chambre éteinte qui lui a rappelé sa faim, oubliée tant qu'on faisait des choses ensemble? Combien de fois l'ai-je vu dire avoir faim puis partir jouer...


En tout cas, après cet épisode comique, il passe une bonne nuit.


Le lendemain matin il rigole : "Papa hier on a fait une sacrée boulette!" dit-il en boulottant raisin, noix et tartine au miel.

Imprimer cet article Imprimer cet article