Sortez!

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Cet article parle de : , ,

Quel début d'hiver! J'adore. Lundi dernier à 20h, mon petit Jules veut que je lui "mette des jeux sur l'ordi". Comme je n'ai pas envie de le rallumer, je lui propose autre chose : "Viens, on vavoir les illuminations dans le village." Jules me demande si on y va en voiture..."Non, à pied!" Il se plaint un peu puis accepte. On marche trois quarts d'heure, il fait moins cinq degrés, on rentre bien contents...Le lendemain je lui propose la même chose, il accepte immédiatement! Cette fois on marche une bonne heure, de 20 à 21h, il voudrait même continuer. Faut dire que cette fois il y a 2cm de neige fraîche, vite mesurés en passant nos doigts dedans pour écrire des messages rigolos sur des voitures garées...

Jules me dit soudain qu'il veut marcher comme ça tous les soirs, pour maigrir! Drôle de lubie, il est déjà taillé comme une liane. En revanche le côté magique de cette balade nocturne, nuit noire et blanche neige, ne lui a pas échappé. On s'émerveillait une fois tous les dix mètres...


Voilà

des comptes de faits

dans une ambiance

de conte de fées.


Le mercredi la neige redouble. Elle atteint 5 à 8cm. Jules passe son après-midi dehors chez papy - mamie, puis, à la nuit tombée, va faire de la luge avec d'autres jeunes pendant que maman et moi marchons dans les coteaux environnants. Le soir il veut faire des étirements pour maigrir, encore! Je lui montre quelques exercices, qu'il mélange avec des déambulations à fond la caisse dans le salon, des sauts...Un jeune de huit ans et demi a vraiment une capacité de mouvements de haut niveau!


Je suis heureux qu'il n'y ait pas de remontées mécaniques chez moi.


J'espère que

les ferrailleurs

iront

 les faire ailleurs...


Les chemins sont encore plutôt vierges, ils n'ont guère changé depuis mon enfance. Le mardi soir, en pleine nuit, tout en marchant dans un sentier qui domine le village et donne une vue d'ensemble sur les illuminations, je raconte à Jules que quand j'avais 10-15 ans, je "sentais" quand la neige allait tomber la nuit. Alors je me réveillais en plein milieu, et comme je dormais nu, je sortais dans cette "tenue" voir si la neige avait commencé de tomber...Parfois je marchais un peu dans la rue enneigée, pieds nus (le reste aussi!) avant de me recoucher en rêvant déjà aux balades du lendemain...qui commençaient parfois dès 6h30 du matin. En trois quarts d'heure je grimpais et redescendais un coteau avant de déjeuner, monter dans le bus et filer au collège ou au lycée, où je passais une bonne partie de la journée à regarder par la fenêtre, ignorant le prof qui critiquait mon inattention. En fait j'étais très attentif...à ce qui se passait dehors. Ca n'a pas changé.


Le jeudi matin le département est en vigilance orange, de fortes chutes de neige sont encore prévues...On va encore s'amuser! Depuis lundi soir Jules ne me demande plus de lui "mettre des jeux sur l'ordi"...Comme je l'explique dans VTT Rouler plus vite page 366, l'exemple vivant vaut mieux que les longs discours pour susciter l'activité chez ses enfants.


Mettons-les dehors...et sortons avec eux!


Ca a des airs de slogan de campagne électorale...de campagne tout court!

Imprimer cet article Imprimer cet article