Houellebecq achevé…

Article publié dans la rubrique Livres

Cet article parle de : ,

La carte et le territoire : c'est le dernier roman de Michel Houellebecq. Je viens de le terminer, Houellebecq, lui, y est  achevé, supprimé, dépecé. Du grand n'importe quoi pour les uns, un génie pour d'autres, à chaque fois une grande expérience de lecture pour moi.



Aux coeurs fragiles

Houellebecq il faut

S'abstenir de lire...


Dès son premier roman, et toujours depuis, l'auteur n'a aucun espoir en l'homme. La carte et le territoire, comme tous ses livres, se termine en mort, anéantissement...Ses compositions se terminent en décomposition.


Au bout du conte

En fin de con compte

La victoire du végétal

Est totale.


Dans un sens ses livres n'ont pas de sens. Tout y paraît désespérément routinier, il n'y a pas de révélation, pas de suspense, pas de coup de théâtre. Houellebecq? L'anti-Werber, le contraire de Dan Brown.


Pourtant le livre a reçu le prix Goncourt. D'aucuns ont dit que c'était le Goncourt qui avait eu Houellebecq, magnifiant ainsi la hauteur de l'auteur, perché plus haut que les récompenses (enfin peut-être). Depuis longtemps ses écrits l'ont consacré.


Pour ma part je pense que La carte et le territoire ne vaut (peut-être) pas Les particules élémentaires ou La possibilité d'une île. Mais qu'importe, quand je lis un livre de Houellebecq, j'éprouve une grande émotion littéraire, artistique, qui stimule ensuite mon goût d'écrire.


Quant à l'histoire racontée dans le livre, vous la découvrirez si vous le lisez...

Imprimer cet article Imprimer cet article