Notre poison quotidien version courte

Article publié dans la rubrique Diététique

Cet article parle de : , , , , , ,

C'est le titre d'un documentaire de Marie-Monique Robin, paru sur Arte mardi 15 mars 2011 à 20h40. Marie-Monique Robin est l'auteure de Le monde selon Monsanto qui il y a peu avait déjà fait sensation. L'ensemble du documentaire est très rigoureux, sensé, et met à jour selon moi une terrible vérité :  l'homme (trop souvent) est tellement avide d'argent qu'il est capable d'autoriser la mise sur le marché de produits qui détruisent les autres espèces animales...et le détruiront aussi! L'exemple des perturbateurs endocriniens (que je développerai dans l'article suivant, plus long) est extrêmement parlant, malheureusement.


On peut dire que de toute façon on ne peut rien contre tout cela (les pesticides, les multinationales, l'argent roi...). Je pense que c'est faux. Notre comportement quotidien est l'arme la plus efficace (et peut-être la seule en attendant que les politiques sachent prendre des décisions au lieu de "causer") pour contrer les empoisonneurs publics.


L'agriculture biologique fonctionne sans pesticides ni fongicides ni insecticides chimiques ni colorants de synthèse, etc. En mangeant bio, on lutte efficacement contre ceux qui répandent ces produits toxiques dans les sols, dans les plantes, dans nos organismes (l'émission montre bien comment les produits chimiques se retrouvent dans nos organismes à des doses dangereuses). Si tout le monde allait vers le bio, les multinationales de l'agro-alimentaire ne sauraient plus où vendre leurs produits "phytosanitaires" (joli camouflage lexical...).


En 2011 j'ai conclu une sorte de mini-partenariat avec Biomonde Les jardins naturels, magasin d'alimentation biologique à Saint-Dizier (79 avenue Alsace-Lorraine, 03 25 05 43 00, remy.berra@wanadoo.fr). Client depuis longtemps de ce magasin et ayant envie de les aider dans la petite mesure de mes moyens, je leur ai proposé de parler d'eux de diverses manières en fonction des occasions qui se présentent.


Ce genre de magasin n'a pas la force de frappe publicitaire des hypermarchés, le magasin est ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h (ce qui signifie que les gérants travaillent en gros de 7h à 20h 6 jours sur 7), les temps de repos sont très rares, pour un profit limité. Je trouve cela très courageux!


J'ai sur moi de petites cartes de visite qui permettent à des personnes qui voudraient découvrir le magasin d'obtenir une petite remise au premier achat. Je serais heureux d'en donner à qui le souhaite.


Surtout, en achetant dans des magasins de ce type, on prend soin de sa santé, on apprend à manger moins mais mieux, on aide des commerçants vertueux, on favorise le respect des producteurs (la charte Agiculture Biologique inclut le paiement décent des producteurs bio), des plantes, des sols, des animaux (voyez la différence de traitement entre une poule bio et une poule de batterie industrielle)...Bref on redonne de la valeur à l'acte d'achat alimentaire.


Et on tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de manger n'importe quoi.

Imprimer cet article Imprimer cet article