Ronde de Vézelay acte deux.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

En 2010 j'avais découvert la Ronde de Vézelay avec deux jeunes de mon club. Cette année on est venus  à  sept! J'avais parlé de ce joli parcours, des gens sympas qui officient, de l'ambiance conviviale...J'ai d'ailleurs profité de l'épreuve pour parler à mon tour de Roc Mélaire le 15 mai prochain (rens : http://ucjv.free.fr ), Cédric Chartier sera peut-être de la partie, si vous voulez voir le passage le plus difficile de l'épreuve (passage non-obligatoire, il y a une échappatoire 4m à gauche), cliquez sur cette vidéo de l'ami Félix Tailliet : http://www.youtube.com/watch?v=xH5VccrtRM0


Nous sommes partis deux cents...A l'arrivée Pierre-Yves Facomprez est seul devant, après un verdict long à se dessiner. Dès le début de course on s'isole à trois en tête : Pierre-Yves, Cédric Chartier et moi-même. La première partie du parcours, plus technique que la seconde, pourrait être à mon avantage et quelquefois je "secoue le cocotier" mais cela me montre surtout que Pierre-Yves suit sans problème.


Puis nous abordons la superbe montée pavée menant au sommet du village perché de Vézelay, sorte de "Mur de Grammont"...Là je tente à nouveau de forcer l'allure mais c'est Pierre-Yves qui sort en tête avec 20 mètres d'avance sur moi, qui en ai autant sur Cédric, on est à bloc! Je rejoins Pierre-Yves dans la descente, Cédric un peu plus loin, il nous dit qu'il est à bloc...Pourtant deux côtes plus loin c'est moi qui lâche! Au début mètre par mètre, puis, quand Pierre-Yves s'en rend compte et accélère, je prends rapidement une vingtaine de secondes de retard.


C'est alors que Cédric crève dans une descente rapide et pierreuse. Je lui demande "Tu as ce qu'il faut?", il acquiesce et je poursuis mon chemin. Je sens mes forces me quitter un peu...Je crois que j'ai le stage de l'avant-veille encore dans les jambes et de temps à autre je me retourne, inquiet de voir un coureur rappliquer de l'arrière!


Mais il faut croire que je roule encore relativement vite car je préserve assez largement ma seconde place scratch et ma victoire masters, la crevaison de Cédric me plaçant même devant le premier des "30-39 ans". Quant aux "40-49 ans", j'en suis le large vainqueur et suis étonné du nombre de concurrents dans cette catégorie : environ 50!


Il reste que Pierre-Yves a survolé les débats, même si on ne saura jamais ce qui se serait passé sans la crevaison de Cédric, mais cela fait partie de la course comme il le dit lui-même, sportivement, à l'arrivée. Je termine à environ trois minutes, un bel écart pour une belle course (45km et 1100m de montée), une belle ambiance, un beau soleil...Il y a des jours comme cela où le monde est beau.


Mon club repart avec plusieurs victoires, en effet Vincent Matz survole l'épreuve cadets, Lucas Duveaux gagne chez les benjamins...et RomainChauffert récolte les plus belles crampes du peloton! On rigole toute la journée, on repart avec des bouquets, des bouteilles de Vézelay et le sympathique pot de miel qui symbolise bien l'aspect nature de cette épreuve. Michèle Guyot, la cheville ouvrière de l'épreuve, est tout sourire, les concurrents sont venus plus nombreux qu'en 2010, que peut-on souhaiter de mieux à un organisateur?


Vive la Ronde de Vézelay!

Imprimer cet article Imprimer cet article