Transvidéenne…

Article publié dans la rubrique Interviews

Cet article parle de : , , , ,

Aujourd'hui fut l'occasion d'une agréable rencontre. Il y a quelque temps, Olivier Prothais m'avait contacté. Ce vidéaste souhaite créer un film de présentation de la Transvésubienne au travers de la préparation d'un vététiste "lambda" qui s'y prépare...Le vététiste lambda c'est lui! Du moins se considère-t-il comme tel. Eh bien sa Transvésubienne il l'a déjà un peu vécue aujourd'hui en Haute-Marne. Jugez plutôt: Il devait venir ce matin vers 9-10h, mais des évènements imprévus l'ont retardé, du coup la veille il me prévient qu'il ne sera là que vers midi...Puis vers midi il m'appelle pour me dire qu'il a crevé après Reims, il roule sur l'autoroute avec la "galette" à 80km/h! Il arrive vers 13h30 avec comme double objectif de faire les prises de vues et interview de l'expert en entraînement qu'il voit en moi et de trouver un pneu pour sa voiture.




Petit détail : il doit être à Paris avant 22h pour attraper un TGV qui l'emmènera à Nice chez l'ami Vincent Julliot qui doit lui faire découvrir les sentiers de l'épreuve...Bref il n'y a pas une seconde à perdre!




Comme je pense que la préparation aux épreuves longues et dures passe par l'habituation aux tâches ingrates, je lui propose de se rendre à un tas (que dis-je une montagne!) de gravats déposés en bout de rue par la commune, qui doivent nous servir à créer des bosses sauf qu'il y en a dix fois trop! N'est-ce pas un peu transvésubien? Ca peut faire une bonne accroche pour son sujet. Il me filme donc en train de remplir quelques sauts que je jette sur appel et réception en construction pendant que Jules saute sur ces projets de bosses.


PPG = Préparer Plein de Gravats




On file ensuite à Mélaire, le paradis local qui ne laisse aucun visiteur indifférent. Je commence par une descente un peu verticale, puis du fractionné dans le "trou des racines" à descendre - monter, qui débute un peu verticalement lui aussi. J'enchaîne avec caméra embarquée, d'abord avec Jules puis en solo, dans des singles aussi secs qu'en 1976 ou 2003 (ça promet...). On termine avec une interview centrée sur la préparation à la Transvésubienne (qui fait l'objet d'un chapitre spécifique dans VTT Rouler plus vite), avant de vite redescendre, chercher un garage avec des pneus qui conviennent, ne pas le trouver et quitter Olivier qui file vers Saint-Dizier à la recherche du précieux sésame caoutchouté...Où est-il à cette heure? Près de Paris j'espère!


Zesty s'apprête à plonger...




Des consignes pour Jules aussi, tout content!




Champion de France des veinasses...



 


En tout cas malgré les sessions au pas de charge il est resté zen...Il a ses chances à la Trans !


Filmer un peu avant de trouver un pneu...


Imprimer cet article Imprimer cet article