5H de Chauffourt et autant de plaisir.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Dimanche 22 mai, 8h, je me réveille, les jambes encore bien lourdes de la semi-nocturne de Froncles sur route qui s'est achevée la veille à 21h. Jules aussi aimerait bien dormir plus! Mais le départ des 5h vtt de Chauffourt est donné à 11h, il y a une heure de route...A 9h on démarre. Quelques gouttes sont tombées dans la nuit, la météo est orageuse, j'ai pris la tente au cas où...



A 10h30 je pars pour un tour d'échauffement avec mes jeunes équipiers, Vincent Matz, tout frais champion de Champagne cadets, et Romain Chauffert, tout frais champion de Champagne espoirs. De mon côté  je suis tout frais champion de Champagne "masters 30" (surclassement oblige) et champion de France 45-49 ans. Bref, l'équipe a de la gueule!




Romain a joué au foot les jours précédents, moi j'ai couru sur route la veille au soir, on laisse donc à Vincent le soin de faire le départ. Tâche dont il s'acquitte à merveille en bouclant le premier tour en 16'30 (équivalent 16'45 depuis la zone de passage de relais). Pour ma part j'enchaîne le premier tour en 16'54 avec une sensation d'incapacité totale à forcer! La course de la veille...Je ferai ensuite 16'45, 17'20, 16'48, 16'30 et 16'04 avec enfin un peu plus de "gnaque".




Romain nous gratifie de deux 16'29 et 16'31 pour ses deux premières boucles et Vincent tient bien la baraque au fil des tours. Ce bel ensemble nous projette largement en tête devant la sympathique équipe langroise composée de Maxime Motz (qui a aussi couru la veille à Froncles), Philippe Chambrey (qui, comme moi, fait de la résistance au fil des années, surtout en cyclo-cross) et Cédric Poisot.




A la 3ème heure on a 8 minutes d'avance mais on n'en prend plus (Vincent roule un peu moins vite, c'est normal, il est cadet, pour lui cet effort est inhabituellement long). Du coup je visse un peu plus et descend le meilleur temps au tour à 16'04 à mon dernier essai. Mais je reste bien fatigué de la veille quand même. "A fortiori nous ne sommes pas des surhommes" auraient dit Les Inconnus à leur grande époque.




On termine avec un matelas un peu plus épais : 11 minutes d'avance sur les amis Langrois. A la 4ème heure il a fallu ranger la tente, ballottée par un coup de vent qui finalement ne donnera pas d'orage. Du coup la température est idéale, Jules joue au ballon avec un petit bonhomme, à la fin de l'épreuve je fais un tour du circuit avec lui (il veut connaître son chrono : 37 minutes!), l'ambiance est au beau fixe, comme toujours à Chauffourt, on resterait bien là pour bivouaquer!




Mais demain il faut aller au travail, c'est un autre "plaisir" qui ne se refuse pas :-)





Vous avez dit favoris?






5 heures...En fait 5 X 16'45...vive le fractionné!




Podium...On n'a rien contre le foot!




Relais : ne pas manger le témoin!



Imprimer cet article Imprimer cet article