Royale Victoire!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Voilà une victoire bien sympathique! Non qu'elle fut acquise au terme d'une lutte indécise (on gagne avec un tour d'avance), mais elle le fut au terme d'une journée en tous points réussie.




Les FFC (Fous Furieux de Curel) ont fait les choses à la perfection : parcours nettement amélioré (accessible au débutant, intéressant pour les bons pilotes, choix de trajectoires, aménagements avec rondins, sauts, remorque de tracteur à monter - descendre...), baraque à frites (et à gaufres, bières, sandwichs, barbecue!), douches et karcher, photos de l'épreuve en direct, course d'1h30 pour les jeunes à 10h30 (en solo ou en équipe de 2 ou 3), course de 4h pour les adultes à 13h (en solo ou en équipe de 2 ou 3), speaker enjoué, départs au coup de fusil de chasse (les "FFC" entretiennent de très bonnes relations avec les chasseurs, c'est pas beau ça?), ravitaillement coureurs dans des éco-gobelets réutilisables...et, bien sûr, deux Royal Trophées en bronze qui à eux seuls forgent (c'est le cas de le dire) le caractère exceptionnel de cette épreuve "brute de fonderie".




1h30 jeunes.



Avec Thomas Collinet et Ludo Leflem on rapporte un des deux Trophées, l'autre allant à la première équipe jeunes, qui a dû avoir bien du mal à la soulever. La pièe de bronze avoisine les dix kilos...Le Trophée jeunes a été remporté par Benoît Wahl et Rémi Acker, tous deux de l'Union Cycliste Joinville Vallage (mon club), l'occasion de porter haut les couleurs de notre nouveau maillot "made in 2011". Le dynamisme de l'UCJV est d'ailleurs à l'image de celui des "FFC" puisque cette année on "risque" de passer la barre des 80 licenciés...pour une ville de 4000 habitants, ça parle!




Séance de muscu sur le podium pour Benoît Wahl et Rémi Acker!






Mon petit Jules avait quand à lui décidé de faire les 1h30 en solo! Et visiblement il était motivé, il forçait beaucoup et à l'arrivée il est resté 5 minutes assis sur une chaise, ce qui ne lui ressemble guère...Le matin au petit déjeuner il me disait "Papa j'ai du stress!" J'aurais bien répondu "Ne t'inquiète pas quand tu auras 48 ans tu n'en auras plus"...J'ai préféré apprécier et le regarder évoluer.




Jules monte sur la remorque de tracteur...






Jules : 18km en 1h30




4h adultes.



L'après-midi c'était au tour des adultes (40 équipes). Ayant encore de bonnes séquelles de fatigue des Chemins du Soleil, plus la nocturne de Saint-Dizier de l'avant-veille dans les jambes, je proposais à Thomas Collinet de faire le départ (malgré les demandes réitérées de Vincent Matz qui voulait que je fasse le départ avec lui!), à Ludo Leflem de rouler en deuxième et à moi de terminer la rotation. Cela pouvait me permettre de faire un tour de moins au total, ce qui fut le cas, merci les gars!




Thomas Collinet s'acquittait parfaitement de son rôle de starter. Après un premier kilomètre où il fut impressionné par les relances de Vincent Matz (il a quand même terminé 5ème en coupe de France cadets à St-Brieuc!), il le lâchait et bouclait le premier tour en 11'30 environ, Vincent 35 secondes derrière. La suite de la course nous permettra de creuser progressivement l'écart avec nos jeunes et valeureux adversaires (Vincent Matz, Clément Péchiné et Alexandre Gastine) qui font tous partie du Team Haute-Marne VTT. Ludo Leflem s'avèrera très solide, descendant progressivement ses temps, d'un peu plus de 12' au début à 11'30 à la fin. Quant à moi, je naviguerai autour des 12', de 12'30 à 11'50 suivant les rotations, un peu comme Thomas Collinet qui après deux tours à fond a fait les suivants un peu en dedans. C'est qu'on avait le projet de courir au Mont-Aimé (une jolie course technique) le lundi de Pentecôte...Alors autant en garder un peu!




Je suis à la planche!




La famille Sacco...



Les 4h de Curel sont l'épreuve idéale pour venir s'amuser en famille. Certains ont ressorti un vélo empoussiéré, d'autres forment déjà une équipe pour 2012...A ce jeu la famille Sacco fut emblématique de l'esprit de l'épreuve : Eric (qui a terminé 6 Transvésubienne je crois et qui aime tout ce qui est dur) avait décidé de s'aligner en solo aux 4h. En équipe il n'aurait pas eu le temps de se chauffer! Il a logé chez moi...et il est venu avec son petit Imanol, 6 ans, qui a fait les 1h30 en solo avec un vtt 16 pouces à une vitesse!








A Curel il y en a pour tous, hein Imanol!






Imanol a fait le premier tour de 3km en une demi-heure...et s'est mis à pleurer en arrivant devant papa! Pas de souci, Eric fera les deux tours suivants en courant derrière le petit! Ragaillardi, il fera trois tours et papa sera échauffé pour ses 4h solo de l'après-midi!




Mon papa c'est le meilleur...




L'après-midi Eric a vécu 4h...aventureuses. La veille je l'avais emmené dans des singletracks "maison", avec une compression où je l'avais prévenu qu'il risquait de pincer, ce qui fut le cas! Deux trous dans un pneu arrière un peu trop light et un peu trop facile à monter à mon goût. Eric répare le pneu mais je trouve risqué de le mettre en course. Je lui propose un Python qu'il me rendra après la course, Eric pense que ça va aller...Pendant sa course il subira un déjantage, une chute et deux crevaisons! Il y a eu de l'activité au stand...Mais tout cela a drôlement pimenté l'épreuve solo que "Saccoche" aurait nettement dominée sinon. Du fait des avaries de saccoche, Vincent, l'entraîneur de handball de ma femme Lolo, se retrouve en tête avec 6 minutes! Mais le pauvre coince "royalement" sur la fin tandis que Saccoche (qui aime à dire qu'il a dix heures d'autonomie dans les jambes) finit le couteau entre les dents, le vélo entre les jambes et la victoire entre les mains!




A l'arrivée il s'allonge au sol, ça me rappelle mon solo à Curel en 2010, je lui saute dessus tel le footballeur après un but et on rigole comme des abrutis avant de filer sous la douche et de s'enfiler une barquette de frite, partagée à deux, on fait le métier... :-)




Après cette journée au paradis de Curel, je rentre vite chez moi manger et m'allonger pour, si possible, rouler au Mont Aimé le lendemain!






Imprimer cet article Imprimer cet article