5 X 400, le rappel de variété.

Article publié dans la rubrique Entraînement

Cet article parle de : , , , ,

Avant-hier soir, aiguillonné par le froid, la nuit et la bonne ambiance des coureurs de Poissons Triathlon qui faisaient leurs gammes sur le stade d'athlétisme de Joinville éclairé par deux projecteurs alimentés au groupe électrogène (!), je courais  un peu avec une amie. 4 tours, 1600m, pas plus, sachant que mon genou droit risquait de gonfler. Mais 10 minutes plus tard je ne pouvais m'empêcher de partager des allers-retours de 50m en pas chassés, montées de genoux, talons - fesses...avec les enfants dont mon petit Jules.


Venaient ensuite des séries de 8 à 12 X 400m pour les adultes, ou 100m pour les plus petits. Un groupe part...Au bout de 10 secondes je craque et pars aussi. Je reviens sur eux et boucle un 400m en environ 1'15. Puis j'en enchaîne trois autres en environ 1'25, avant d'en boucler un plus rapide, peut-être sous les 1'10...et de ressentir un petit haut-le-coeur, pas loin de l'envie de vomir, pendant 10 secondes.


Fichtre! j'avais oublié ce genre de sensation. C'était déjà ça de pris...


Outre une belle envie de recourir plus (mais je sais que mon genou droit n'apprécierait pas), je note le lendemain des picotements à l'aine, les adducteurs ont forcé. Plus quelques courbatures mais nettement moins que je ne craignais. Il est vrai qu'au travail je fais très souvent des courses de 100 - 200m pour aller plus vite du gymnase au collège. Cela doit maintenir une légère adaptation musculaire et tendineuse.


Le lendemain je roule 2h30 sur route, sur le plat à 29,5km/h, en vélocité sauf une dizaine d'accélérations "30 tours de pédales" gros plateau bien gainé. Je note une certaine force...Chose que j'ai souvent remarquée à la suite d'une séquence de sport plus explosif que le vélo (foot, handball, volley voire BMX).


Bref, cette mini-séance d'athlétisme m'a rappelé qu'il était intéressant de sortir de temps à autre de la routine pour "réveiller" les capacités d'adaptation de l'organisme. L'entraînement n'est pas l'entretien...L'inscription de Jules à Poissons Triatlhon me fournit actuellement quelques occasions de m'en souvenir!

Imprimer cet article Imprimer cet article