Un lapin : tu manges bien!

Article publié dans la rubrique Diététique, Ecologie

Cet article parle de : , , ,

Depuis quatre ans environ nous avons un lapin, de ferme. Jules l'a appelé Frimousse. La plupart du temps  confiné dans l'univers rétréci de sa cage en béton, plus rarement dans son mini-parc de quatre piquets et trois mètres carrés où je le place quand on change sa paille ou qu'il fait beau...et où on l'a déjà oublié quelques nuits, pour son plus grand bonheur tant qu'aucun prédateur ne vient...


L'hiver approche, les frimas pour Frimousse sont synonymes de nourriture raréfiée. Moins d'herbe, de trèfle, de carottes sauvages, de persil ou d'oseille dont j'arrache parfois des brassés pour le nourrir.


Alors je mange des bananes, j'achète des carottes en botte, des petits pois dans leurs cosses, des haricots verts à casser, des patates à éplucher, des légumes variés pour faire des soupes...Ainsi Frimousse récupère les peaux, fanes, cosses, épluchures.

 

Quand il y en a pour un, il y en a pour un lapin !


En y réfléchissant bien

Quand tu as un lapin

Si tu le nourris bien

Tu te nourris bien.


Ca doit aussi marcher avec les poules :-)


J'allais oublier :


les crottes de Frimousse

vont dans le pourrissoir,

qui quelques mois plus tard

rend une terre bien noire

Où les légumes poussent.


Dans le cochon tout est bon?

Dans le lapin tout se tient!

Imprimer cet article Imprimer cet article