22 v’là le Prix de la ville de Joinville !

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

22ème, c'est mon classement dans cette "1ère caté". Et en plus une crevaison. Voilà pour les chiffres.




En ce qui concerne les sensations...Faut pas se plaindre! Après mon début de semaine conclu par une journée de grosse fatigue le mercredi 1er mars (2h30 de bêchage + 3h13 de vélo...), j'ai bien récupéré. 3h de "terrassement" le jeudi matin et des jeux dans une piscine avec les petits l'après-midi, 1h05 de vtt "Zesty technique" le vendredi, 54' de route le samedi après-midi et surtout beaucoup de lecture, ça ne fatigue que les yeux...et un peu le cerveau lorsque je réfléchis aux idées contenues dans C'est une chose étrange à la fin que le monde de Jean d'Ormesson, ma dernière lecture en date (NB: déjà 7 livres lus depuis le 1er janvier!).




Le dimanche 04 mars je me pèse au lever : 73,6kg. Par ailleurs j'ai envie de rouler. Les genoux semblent corrects, seule mon épicondylite au coude gauche me gêne pas mal (il est possible que le maniement de la souris d'ordinateur en soit une des causes, je vais peut-être travailler l'ambidextrie et essayer de la manipuler de la main droite...je suis sérieux).




Profitons de cette course à domicile : à 13h45 je pars de la maison à vélo, le grand confort! A 14h nous faisons une photo des cinq participants de l'UCJV, ça fait des années que nous n'avons pas été autant au départ du prix de Joinville! Parmi les cinq nous sommes trois à faire partie du Team Haute-Marne VTT, Thierry Kasztelan, notre manager, nous shoote pendant qu'on a encore de bonnes têtes...


 


Après le warm-up, avant la fight...


 


Le SCODijon Lapierre a tout bon!


A 14h30 c'est parti. Ca démarre plutôt vite. Samuel Plouhinec (l'ex-pro) est annoncé comme le favori par le JHM, moi je leur avais proposé le SCODijon Lapierre qui sort d'une victoire à Onjon et présente une armada de 8 "premières catés", très homogène...En effet Plouhinec sa subir un enterrement de première classe qui le laissera assez contrit voire aigri. Pas très sympa le gars...Bref. Et le SCODijon Lapierre prendra les deux premières places de la course!




De mon côté je m'amuse bien. J'essaie de sortir dans la première côte mais je suis réaliste, à 49 ans je sais bien que ça "mettra en route" il faudra que je rentre les oreilles et serre les fesses pour m'accrocher à qui je pourrai. Vers la mi-course je crève! Mes roues sont dans une voiture juste devant le peloton...Heureusement Romain Mary (ex-champion de France amateur sur route et accessoirement très sympa!), qui pilote la voiture du SCODijon Lapierre, me voit agiter ma roue crevée, me dépanne et me ramène en 4km sur le paquet. Merci!




Dans le 3ème et dernier tour le bon coup est parti, sans moi, je suis bien dans ce qu'il reste du peloton. Dans la côte la plus raide (1km à 6%) je sors avec trois autres coureurs, on parcourt 5km devant puis on se fait reprendre. Ca fait plaisir quand même. Je rentre ensuite "tranquillement" dans le paquet d'une vingtaine de coureurs, je fais un peu le sprint pour la 18ème place : 22ème donc.




A l'arrivée je me sens plutôt frais, je n'ai pas eu mal aux genoux, seule l'épicondylite se réveille bien après la course et le lundi matin...J'ai finalement rédigé tout cet article avec souris main droite car il faut faire quelque chose. J'ai aussi racheté un Compex (modèle Vitality) avec le maximum de programmes antidouleur, il me sert pas mal en ce moment...




Bref, voilà un début de saison finalement plus agréable que ce que je craignais.




Pour finir cette photo prise par Amédée DaFonséca pour http://vcc.fr , qui dimanche prochain organise le prix de Chaumont...J'y serai.




Photo de course spéciale dentiste!


Imprimer cet article Imprimer cet article