Ligny en Barrois…avant Roc Mélaire le 13 mai!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

Dans 15 jours c'est Roc Mélaire vtt! Interrégion Champagne - Lorraine...Aujourd'hui à Ligny en Barrois c'était la même chose à l'envers : interrégion Lorraine - Champagne...et j'ai gagné  du vin rouge (bio!). Une journée très sympa, presque étonnante au niveau météo. Mercredi les amis lorrains nous ont conviés à un repérage, dans la "mud"...Il pleuvait mais on s'est bien amusés, et puis rien de tel pour bosser la technique de glisse à la Brice de Nice :-)


Le temps étant très mitigé en cette fin de semaine, j'avais monté un Toro de section 1.85 à l'arrière. Mais depuis samedi, le temps est subitement devenu chaud voire lourd, un bon coup de foehn qui réchauffe le sol, fait pousser mes petits pois à vitesse Grand V, et assèche le sol...une heure et demie avant mon départ, je pars pour un tour complet de reconnaissance, et bien m'en prends! Le sol a presque complètement séché et il ne fait pas de doute que dans une heure et demie ce sera encore plus sec! Pas question de conserver un pneu fin cranté, je serais "collé"...Pas envie non plus de changer mon pneu arrière, j'opte pour une roue de rechange, montée en Python, c'est une XTR d'il y a deux ans, quelques grammes en plus, bof, j'en ai vu d'autres.


Je refais la côte de départ avec cette monte plus volumineuse et plus souple ça va deux fois mieux. Option validée.


14h30, départ, je suis surclassé "comme d'hab" et cours avec les jeunes de 19 à...49 ans, mon âge. Assez rapidement je me positionne vers la 7ème place scratch, puis 6ème...Vers la fin du premier tour on forme un groupe de quatre coureurs avec Thomas Collinet, Raphaël Pierron et Adrien Pascal. J'ai fait la section technique des "toboggans" dans la roue d'Adrien en trouvant que ça n'allait pas assez vite. C'est plutôt bon signe.


Au 2ème tour j'emmène le groupe la plupart du temps, indiquant les bifurcations d'un petit geste de la main, à gauche, à droite...ca ne mange pas de pain. Thomas Collinet, qui était un peu dans le dur au premier tour, va mieux et accélère au sommet de la dernière côte du second tour afin d'entrer en tête de la descente où il se sait rapide. Je me positionne dans sa roue mais Adrien Pascal tente de forcer le passage là où il n'y a pas la place et se met plus ou moins dans un buisson. Pas grave...sauf que ça ne lui plaît pas et qu'en bas de la descente il me traite de trou du cul devant les commissaires! De mon côté je reste poli et lui explique qu'il y a bien d'autres endroits où doubler, par exemple dans la côte qu'on aborde ensemble...Mais il ne me doublera pas et terminera même deux minutes derrière moi. Bref, je pense qu'il n'était pas en super forme et qu'il a fini par s'énerver, dans cette affaire j'ai joué le rôle de "fusible". Dommage quand même qu'il ne se soit pas excusé à l'arrivée, ce sont des choses qui se font...


Après cet épisode "épicé" je termine la lutte (très respectueuse) avec Pierron qui me suit la plupart du temps, fait les pieds de côte plus vite que moi alors que je le redouble en haut...Jusqu'à ce que je le lâche définitivement dans la section la plus technique du circuit pour finir avec 1'16 d'avance sur lui. Je suis 5ème scratch, 3ème Champenois, 2ème master, c'est un bon voire très bon bilan. Dubau a dominé les débats au scratch devant Muller, Delépine (1er master) et Collinet. Je m'étonne d'arriver encore à terminer 5ème scratch à 49 ans. Qu'est-ce que ça va âtre à 50...Je rigole.


L'organisation générale a été très bonne, le circuit était pensé intelligemment, plutôt technique, jamais extrême, il comportait un peu de tout et permettait de s'exprimer sans retenue d'un point de vue vtt.


L'équipe de Max (Dhont) assuré un...Max.


Je donne maintenant rendez-vous aux amoureux du beau vtt à Roc Mélaire, 13 mai 2012 (rens 03 25 94 20 32 ou francois.stephan52@orange.fr) , tracé exceptionnel aux dires de Ludovic Dubau lui-même (vainqueur 2011), choix de trajectoires aux endroits "chauds", 673 euros de prix (!), pas trop de dénivelé (180m par boucle de 8km) afin de ne pas écoeurer non plus...Aux petits oignons  vous dis-je!


A bientôt!

Imprimer cet article Imprimer cet article