Enième titre de champion de Champagne…surclassé.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Ca m'a fait drôle de voir Ludo Leflem et Bruno Garnesson, amis masters, courir avec les "+ de 40"...Comme moi ils avaient  choisi, depuis un an ou deux, d'être surclassés et de continuer à rouler avec les masters 30. De mon côté ça fait 9 ans que ça dure, et à 49 ans j'ai encore glané un titre chez les "30 ans".


"Tant que je gagne je joue" ? Disons que tant que les jambes me portent vite, je reste avec les masters 30 dans la course "élites", où je prends d'ailleurs la 5ème place scratch cet après-midi au Mont-Aimé, près de Vertus, dans la Marne, en France, en Europe, dans le monde... ;-)


Pourtant je n'étais pas flamboyant (même si j'avais parfois les jambes en feu ;-)   , la  faute à une semaine passée à flécher et reflécher La Thonnançaise sous la pluie et dans la m...mais il faut bien faire le job et un grand merci à ceux qui m'ont prêté main forte.


Au départ les cadors m'ont laissé grimper la première côte (500m de raide goudron) en tête avant d'accélérer. Adrien Pascal m'a bien tassé (décidément, déjà dimanche dernier...) en me doublant à l'entrée d'une descente technique au point que j'ai dû poser pied à terre et ai provoqué un bouchon (8 mai, week-end de fête, bison futé avait vu juste ;-) . En revanche, des petits jeunes du club d'Adrien ont dit "mets-le au tas"...Là il y a un problème d'éducation sportive, carton jaune (foncé).


Pas grave, j'en ai vu d'autres. Je reprends la course là où j'avais posé le pied et me retrouve rapidement en bagarre (amicale) avec un espoir (dont je ne connais pas le nom mais dont j'apprends le prénom en course : Thomas) et Anthony Gauthier de Super-Besse (mais qui poursuit des études à Reims...et me poursuivra toute la course ;-) . Anthony lâche un peu en descente et zones techniques, revient sur nous en montée...


Départ : en Cross-Control je contrôle le cross...


L'élastique, à force de se tendre, finit par se rompre et nous voilà partis, "un espoir et un 49 ans", sorte de "contrat de génération" cher à François Hollande, où l'ancien doit montrer le chemin au jeune. Je m'acquitte de la tâche au mieux et termine environ une minute devant "Thomas"...champion de Champagne espoir. Jolie empoignade, et poignée de main sportive à l'arrivée, j'aime le sport conjugué sur le mode fair-play.


Un autre Thomas a eu moins de chance : Thomas Collinet, très à l'aise techniquement et au coup de pédale des grands jours, voit sa potence se desserrer...Argh!!! Il doit faire une partie du circuit à pied avant de réparer, repart, rentre sur nous comme une balle mais ne pourra jamais savoir s'il aurait pu se mêler à la lutte pour le titre scratch, remporté par Adrien Pascal devant Ludo Dubau. Cadeau de Ludo ou victoire d'Adrien à la pédale? Je ne sais pas et après tout quelle importance?


Fred Ollivier, au four et au moulin (coureur - organisateur, merci!), me disait avant le départ qu'il avait une toute petite chance de me battre car il connaissait le tracé par coeur...Il avait oublié une pierre! Il crève et ses espoirs s'envolent. Moi je ne finis crevé que physiquement, après avoir bien sauvé les meubles : champion de Champagne masters 30, 5ème scratch, et pas de problème particulier sur mon X-Control 2011 en attendant le XR 29'' qui se fait un peu désirer.


A part ça Jules a passé son après-midi à glisser sur le cul sur une pente de terre jouxtant le circuit pendant que j'usais mes fesses sur la selle...Chacun son truc. Pauline Ferrand-Prévot est venue en démonstration et plutôt relax avant les échéances de coupe du monde autrement importantes. Vincent Matz écrase la concurrence en juniors et apporte un second titre champenois au Team Haute-Marne. La pluie s'invite juste après la course, quelle délicatesse météorologique...


Et je rentre chez moi prêt à flécher Roc Mélaire dès le lendemain, car le 13 mai c'est dans 5 jours!


Renseignements : 03 25 94 20 32 ; francois.stephan52@orange.fr

Imprimer cet article Imprimer cet article