Péraud et le gâteau…

Article publié dans la rubrique Course, Diététique

Cet article parle de : , ,

Jean-Christophe Péraud vient de terminer 17ème à Nové Mesto en coupe du monde en République Tchèque. Moins bien classé qu'à Houffalize mais  premier Français cette fois!


En effet Julien Absalon a, chose rarissime, abandonné. Sur www.velo101.com j'ai lu qu'il se sentait vidé et avait préféré s'arrêter à la fin du 2ème tour (sur 6) pour espérer récupérer avant la manche de la Bresse, à domicile...


Voilà J-C encore un peu plus sélectionnable pour les JO de Londres! Lapierre doit frémir puisque Jean-Christophe, chez AG2R La Mondiale sur route, roule en revanche "LP" en vtt en vue des JO 2012.


Bien sûr, Lapierre mise aussi normalement sur un autre pilote, Alexis Vuillermoz. Le pauvre a connu pas mal de galères en 2011 et semble connaître quelques difficultés à retrouver un niveau qui permet de rêver de Jeux olympiques. Quand même...A Nové Mesto il est 25ème, 3 places derrière Tempier mais 5 devant Marotte! 4 pilotes en 14 places, ça ne donne pas le droit de s'endormir...


Bref, ce ne sera du gâteau pour personne mais au bout du compte seule la crème subsistera...


Transition en deux coups de cuiller à pot (à mots...), je termine cet article avec ma dernière réalisation : un gâteau de l'effort "trop bon" auquel j'ai ajouté quelques morceaux de chocolat cassés menus, qui ont fondu dedans à la cuisson.


Recette:

* 300g de farine (moitié blanche - moitié complète)

* 150g de sucre complet rapadura (il a un goût entre miel et mélasse...)

* 2 cuillers à soupe de noisettes moulues

* 2 cuillers à soupe d'amandes moulues

* 150g de muesli mouliné

* 1 bonne poignée de raisins secs (je ne les ai pas comptés...)

* Au moins 800ml de lait de soja nature (j'en ai versé en touillant jusqu'à obtenir une onctuosité "qui fait plaisir")

* 60g de chocolat pâtissier cassé en petits morceaux...avec mes dents (mais recrachés!)

* 1 sachet de levure chimique


Le tout longuement touillé jusqu'à obtention d'une pâte bien onctueuse, j'ai laissé reposer une demi-heure (en ce moment je devrais bien en faire autant...), versé dans un moule rond et large en métal avec huile d'olive au fond, mis au four 170° pendant environ 25 minutes (planter un couteau dans le gâteau, le couteau doit ressortir humide sans couler)...et j'en ai mangé un petit morceau une demi-heure plus tard tellement il était bon, et tellement j'avais du mal à m'empêcher de manger ce lundi "lendemain-de-Roc-Mélaire-où-il-me-manquait-un-kilo-et-demi".


Ce gâteau est terriblement bon! Je me suis coupé en quatre pour le réussir, je l'ai coupé en quatre pour autant de courses.



 

Et pour Péraud

La cerise sur le gâteau

Ce serait les JO!

Imprimer cet article Imprimer cet article