Saint-Dizier, la relance!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Lundi dernier je racontais un championnat de Champagne dans une ambiance de "fin de cyclisme", hier j'ai eu une toute autre  impression!


Une route sèche, un soleil qui s'invite par intermittence, 65 coureurs au départ (dont Rémy "Enduro" Absalon venu faire du rythme pendant une heure!), un speaker bon teint et bon ton, un public nombreux massé derrière les barrières...De mon côté, une demi-heure avant le départ je me rends compte que j'ai laissé mes bidons dans le garage! Jean-Lou "X-Trabike" Lesdanon m'en prête un, merci! Quant à moi je passe ma roue arrière de rechange à un coureur que je ne connais pas mais qui a cassé la sienne. Il sera lâché dans les derniers tours mais la roue a bien tenu. Echange de bons procédés...


Pendant la course (2ème catégorie, 85km, 55 tours, 4 relances par tour = 220 relances...) on n'a pas finassé : 41 de moyenne, une échappée de 6 coureurs qui prend forme assez tôt, un peloton qui ne se résigne pas, à 5 tours de l'arrivée on se rapproche à 25 secondes...mais on ne rentre pas, je n'en reviens pas... :-)


Plusieurs fois j'ai été actif, à 5 tours de l'arrivée j'accroche d'ailleurs une prime de 20 euros en laissant le paquet sur place (voir photo, merci David Jobert!), j'associe le nom de mes pneus - Hutchinson Fusion - à la température de mes cuisses! Puis je mets un tour à récupérer...




Ca pique !




Sur la fin je tente une "placette" au sprint (pour la 10ème place, 3 coureurs s'étant intercalés en contre derrière les 6 échappés). Je termine 18ème, sans chute (ce qui ne fut pas le cas d'Aymeric Boussel qui en a pris une bonne à l'amorce du dernier tour...), avec la sensation qu'en courant plus souvent je marche de mieux en mieux. Normal, les récentes tâches d'organisation ne me permettaient pas, depuis plus d'un mois, de rouler en intensité. Les courses le font, elles, et la multiplicité des relances des "cri-cri" réalise une sorte de fractionné géant.
 

Après la course, place à une sympathique remise de récompenses et petits fours...Il est temps de rentrer.


A chacun sa manière de passer ses soirées...Alors que je rejoins ma voiture, une voix féminine m'interpelle depuis la terrasse d'un café : "Monsieur Stéphan c'est votre fille!" Bigre! Je n'ai pas de fille...Je reconnais alors Sara Stéphan, une élève des Gens du Voyage que j'ai eue en cours il y a quelques années, qui avait du mal à se faire au système scolaire classique mais qui ne manquait pas de finesse et qui était d'ailleurs très bonne en français. Elle est attablée autour d'un verre avec des garçons parmi lesquels je reconnais plusieurs anciens élèves. S'ensuit une discussion tout aussi sympa que la course, d'une vingtaine de minutes : anecdotes de cours, souvenirs du système scolaire (finalement plutôt agréable semble-t-il pour ces jeunes).


Une bien sympathique conclusion, après laquelle je peux rentrer chez moi en écoutant Nursery Crime (Genesis) à fond dans la voiture, puis m'endormir peu après minuit pour un réveil à 9h...pas mal!


Après cette soirée aux parfums de relance dans tous les sens du terme, reste à terminer le week-end en beauté aux 4h vtt de Curel, un autre type de fractionné : 11 minutes à bloc - 22 minutes de récup - 11 minutes à bloc...pendant 4h. Rens : 03 25 94 20 32.

Imprimer cet article Imprimer cet article