Bike & Run…and grêle.

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Cet article parle de : , ,

Il y a un mois environ j'avais reçu une demande d'intervention auprès d'élèves de primaire pour une initiation au bike & run. Inquiet de l'état de mon genou droit j'avais  mis longtemps à répondre. J'ai fini pas dire oui (le genou "tient" plus ou moins, parfois plus, parfois moins...).








Cet après-midi j'ai donc encadré 6 groupes de 10-21 élèves...enfin 4 groupes car la grêle a écourté l'après-midi. Une journée de mauvais temps de plus en 2013, tout est normal...








Avant ce coup de froid, il y avait une chaude ambiance sur l'atelier: monter - descendre de vélo de plus en plus vite, départs 20m derrière son vélo + course de 50m avec signal de départ sonore ou visuel, mini-bike & run sur deux tours de circuit herbeux avec obligation de changer de rôle (coureur / cycliste) au moins une fois par tour...composaient le gros du menu des initiations qui duraient 15 minutes par groupe (donc stratégie "straight to the goal"!) .








Cette brève durée n'a pas empêché mon petit Jules de se faire bien mal. Avec maman Lolo il nous avait rejoint (après tout il est en CM2, ça colle) et j'attendais de lui qu'il montre un peu l'exemple (avec l'ami Arthur Coupas il a gagné la plupart des B & R de la saison hivernale dans sa catégorie pupilles) et qu'il donne quelques conseils avec moi. Tout se passe très bien avec le premier groupe...mais dès le premier exercice de départ derrière les vélos avec le 2ème groupe, il glisse, tombe sur le pédalier et se fait deux jolis trous dans le tibia gauche! Sur le coup il repart avec un temps de retard et je ne m'inquiète pas. Au 2ème départ je le vois marcher au lieu de courir, je l'appelle, il pleure...Il a très mal! Fini pour lui.








Après un quart d'heure immobile à l'écart, il revient néanmoins et me demande s'il peut donner les départs, ce que j'accepte avec joie. La douleur commence à s'estomper quatre heures après la chute. Il paraît que c'est en forgeant...que le métier rentre :-)








Sur le terrain l'hétérogénéité est grande: 3-4 élèves ne savent pas faire de vélo, 3-4 autres ont fait des bike & run en compétition, plus tous les niveaux intermédiaires...On se croirait à l'école...On n'en est pas loin! Même chose pour les tailles d'élèves, de têtes, de vtt, de casques...Une sorte de joyeux chantier qui s'organise rapidement, comme par enchantement, même si le positionnement des casques est parfois "artistique" d'où une protection hypothétique...Mais on travaille sur l'herbe et loin de toute circulation. Ceci pardonne cela.








Surtout, tous les élèves sont motivés, ce qui est un peu le rêve de tout professeur de collège, confronté à l'apathie  - passagères, ouf! - de certaines adolescences.









Quelques photos pour finir:








Après 20m à pied, vite sur le vtt!





 




Construction d'une ligne de départ...












Top! descendre du vélo...Top! monter sur le vélo...Top! descen...








Arc-en-ciel un jour de grêle...












Bike & Run, mieux que les smartphones: le multitasking version sportive!










Bravo à tous ces petits jeunes!




Imprimer cet article Imprimer cet article