L’encart de page…

Article publié dans la rubrique Divers

Cet article parle de : ,

Je suis abonné à Vélo Tout Terrain, cela me permet de lire les essais réalisés par mon ami Vincent Julliot qui sait ce que se retrousser les manches et tester un vtt veut dire. Il "fait le boulot", comme diraient les actuels commentateurs des championnats du monde de natation (et il maîtrise la glisse, je peux vous l'assurer...).


Ce matin je reçois donc Vélo Tout Terrain et qu'est-ce que je vois en page 26: un encart titré "Stéphan défait au Mont Aigoual"...C'est bien de moi qu'on parle, et de ma défaite au sprint aux championnats de France masters contre Hervé Prudhomme (ce qui me permet de le féliciter une nouvelle fois :-)


Un encart pour une défaite, si on lit entre les lignes, ça signifie qu'auparavant j'en ai gagné beaucoup, ce qui n'est pas faux (9 titres). Depuis ce championnat j'ai d'ailleurs intensifié l'entraînement car malgré les apparences du mois de juin, j'avais beaucoup de boulot à cette époque. Ajouté aux problèmes de genou depuis le début de l'année...Ne serais-je pas en train de me chercher des excuses?


En tout cas actuellement j'arrive à m'entraîner dur, la chaleur semble atténuer mes problèmes articulaires (ça paraît assez logique). J'ai bien regardé la vidéo du tracé des championnats du monde masters (je la regarderai encore), je trouve des secteurs qui y ressemblent et c'est parti pour des séquences d'intensité qui miment tant que faire se peut les caractéristiques de l'objectif (il me semble avoir écrit lu cela dans un livre titré VTT Rouler plus vite...:-)

  

Revenons à ce petit encart en bas à droite de la page 26 de Vélo Tout Terrain. Ou plutôt à un autre encart de cette page, en haut à gauche! Il y est question du 11ème titre de champion de France (élite, pas masters!) de Julien Absalon, et du "retour miraculeux" de Miguel Martinez. J'ai entendu pas mal de critiques sur son retour. Et pourquoi donc? S'il y a un problème il faut le dire clairement ou ne rien dire. En attendant, tout le monde a le droit de se mettre au vtt, de continuer le vtt, d'arrêter le vtt, de se remettre au vtt, de s'arrêter sans vraiment s'arrêter (ce qui est le cas de Miguel). Miguel Martinez vit par et pour le vélo, il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il saisisse les opportunités qui s'offrent à lui. Et puis n'oublions pas deux choses:

* Il a un palmarès xco énorme (le 2ème après Julien Absalon) et n'a jamais cessé de rouler.

* Il n'a que 4 ans de plus que Julien Absalon (17 janvier 1976 contre 16 août 1980). Devra-t-on alors critiquer Julien Absalon s'il court encore dans quatre ans? Bien sûr que non.



En attendant bonnes lectures à tous, n'oubliez pas qu'il y a plein de belles choses à lire, pas seulement des mags vtt...et un amical bonjour à Vincent "testeur des testeurs" Julliot !

Imprimer cet article Imprimer cet article