Pourrissoir d’un soir…

Article publié dans la rubrique Ecologie

Cet article parle de : , , ,

Récemment j'ai bourré mon pourrissoir (composteur? Ca fait SNCF...) de feuilles d'automne. Lolo ou moi avons fait quelques  trajets avec des seaux, qui sous un pommier, qui sous un chêne


(superbes feuilles dorées


après premières gelées)


au pied duquel il y avait


vingt centimètres d'épaisseur


qui recelait de la chaleur


(ça n'est pas que pour la  rime).




"Pourrissoir d'un soir" est né de cette accumulation. En fait la photo que vous verrez en fin d'article a été prise...à sept heures du matin, devant Lapin Coquin qui se demandait ce que je faisais au lieu de lui donner à manger (rassurez-vous je lui ai aussi donné à manger). Mais Pourrissoir d'un soir c'est assez joli, alors...




Les feuilles que Lolo et moi sommes allés chercher ont rempli moitié de ce que vous verrez.




La fin fut l'oeuvre du voisin...




En effet il a un superbe noisetier, et un autre arbre dont je ne sais plus le nom, mais qui a de belles feuilles vertes qui, bien sûr,


"tombent par tonnes


en automne"


(que ne ferait-on pour une rime...).




Un jour il a donc tout ramassé et déposé dans deux sacs: un "normal" et un autre...une sorte de bâche plastique fermée aux deux bouts genre papillote géante, qu'avec Lolo on a traînée sur l'herbe gelée de sa pelouse (très bonne glisse...) avant de la retourner sur notre pourrissoir qui s'est trouvé rempli à ras la gueule "voire plus si affinités avec le noisetier".






Il ne reste plus qu'à "laisser faire l'hiver et les vers"


afin que feuilles d'automne


donnent de la terre par tonnes


(OK j'exagère)


pour que travail des vers


transforme feuilles en terre


(là c'est mieux)


pour que mon pourrissoir


photographié un soir


(à 7h du matin dois-je vous le rappeler :-)


passe de l'orange hiver


au beau brun de la terre






Vive l'automne et l'hiver


les feuilles, l'air et les vers


qui feront en été


carottes choux et navets!






Le "pourrissoir du soir"...photographié à sept heures du mat.


Imprimer cet article Imprimer cet article