Enduro Thonnance, c’était bien!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Chez nous on fait tout à l'envers: en 2012-2013 quand il fait mauvais on fait tout dehors, et cette année, alors que le soleil brille de mille feux, on prend  les repas à la salle des fêtes de Thonnance...Mais personne ne s'en est plaint! Qui sait si en 2015 on ne retournera pas sur Mélaire...mais avec repas à la salle des fêtes de Thonnance pour finir? On a un an pour mettre cela sur pied. Mais c'est sûr, on remettra le couvert!


Les week-ends se suivent et ne se ressemblent pas: dimanche 2 mars je gagne une "Pass" sur route, dimanche 9 mars je fais 19 dans une 2ème caté avec quelques premières catés en prime, et hier j'officie comme "ouvreur classé" en enduro...Le changement c'est maintenant :-)


Malheureusement, je pensais recevoir mon Lapierre Zesty AM 27.5 dans la semaine, mais visiblement il est toujours dans le camion...J'ai donc ressorti mon X 160 du fond du garage, remis de l'huile dans les durits, un pneu d'enduro à l'avant (plus un collector Hutchinson Spider 2.2 à l'arrière!) et "roule ma poule". A cette occasion j'ai pu constater à quelle point les géométries ont évolué: mon X160 est court en top tube et long en potence, exactement l'inverse de ce qui se fait aujourd'hui: aujourd'hui les géométries sont beaucoup plus stables à la base alors que le coup de guidon (potence courte + cintre large) est beaucoup plus incisif. J'ai donc passé la journée à descendre "pas bien vite" (23ème scratch sur 160 et vainqueur 50 ans) et surtout à me rendre compte que je ne ne savais pas me mettre à fond sur un format "2'30". Bien sûr ce ne sont pas mes objectifs (moi c'est XCO 1h30), mais ça ne peut pas faire de mal de bosser l'explosivité quand on prépare un championnat du monde masters xco.


J'ai juste commencé à me sentir "réveillé" dans...la sixième et dernière spéciale! Enfin je souflais! Et j'avais envie d'en faire une autre. Mais dans le même temps j'étais très fatigué de ma semaine, beaucoup consacrée au balisage des spéciales et autres tâches d'organisation, à telle point que le dimanche matin je n'avais plus aucune envie de courir. J'ai d'ailleurs roulé avec de la rubalise dans la poche au cas où j'aurais vu quelque chose à remettre. Mais les enduristes sont gentils, ils ont tout laissé en place...ou presque. Dans le pré (très penché, "mal plat"...) de Murmont, ça a glissé sévère! On avait tout prévu: mon petit Jules était chargé de remettre la rubalise, il a eu du boulot! Il m'a dit "Papa dans la première spéciale 1 il n'y en a que 10 qui ne sont pas tombés, mais dans la deuxième spéciale 1 (ça avait séché), il n'y en a que 10 qui sont tombés...c'était moins marrant!". Certains ont aussi "oublié" 2 topettes dans un champ, j'ai fait un petit "rappel à l'ordre écologique"...(préservons ce qu'il reste de la planète...).


Le soleil aidant, tout s'est déroulé dans une parfaite ambiance, les coureurs ont apprécié toutes les spéciales (on a beaucoup bossé pour offrir des tracés différents d'une spéciale à l 'autre, et des choix de trajectoires dans les spéciales. L'ami Eric Sacco est venu loger chez moi avec la petite famille, ce qui ne pouvait que booster l'ambiance! Rémy Absalon (vainqueur scratch) et Thomas "Véloder" Hartstern (second) se sont livrés une belle bataille, parfois arbitrée par Jérémy "big mollets" Arnould, plus toutes les "courses dans la course", entre jeunes, vieux, filles (bravo Charlotte Clément et merci à Fanny Digues d'être venue livrer bataille). Tout cela s'est terminé autour de "carottes râpées (18kg râpés par mes parents la veille de l'enduro!) - pâtes - viande - fromage - pomme", afin de repartir chez soi en forme, prêts à revenir en 2014!


Je ne peux terminer cet article sans adresser un grand merci à tous les bénévoles, mais surtout à Valentin Clément, créateur de cet enduro, qui s'est sacrifié en tant que coureur pour que l'organisation soit une réussite. Hier c'était la Saint Valentin!


Les classements pour finir:  Classements Enduro Thonnance 16 mars 2014


...et quelques photos:


Rémy Absalon: "Elle est où la glissade?" Dans le coteau de Murmont!



Imprimer cet article Imprimer cet article