Entraînement lesté: la bonne combine?

Article publié dans la rubrique Entraînement, Non classé, Puissance

Cet article parle de : ,

raiJ'ai déjà écrit quelques articles sur l'entraînement lesté...Le mercredi 19 février dernier, Jean-Yves Peltier, collègue professeur d'EPS très impliqué dans la préparation physique de l'équipe ce volley-ball de Chaumont, me  prêtait une combinaison d'entraînement lestée, que j'ai testée sur le vélo hier seulement, notamment parce que, ne pouvant pas mettre un autre collant par-dessus la combinaison, j'attendais une température convenable.








Avec Valentin Clément, junior spécialisé en descente, nous avons fait 41km sur route à 26,1km/h de moyenne, avec trois bonnes côtes pour 465m de montée (le matin j'avais fait 1h15 de vtt très technique avec 370m D+). En effet je pense que si l'on veut qu'un entraînement lesté serve à quelque chose, il faut que le lest soit une contrainte, donc il faut ça monte.








La combinaison que je portais contenait 4 kilos de lest (16 barrettes de métal de 250g)...Réflexion amusante: on cherche sans arrêt à alléger nos vélos, mais pour s'améliorer on cherche à s'alourdir...Eternel recherche des contraintes à l'entraînement, ici la notion de charge prend tout son sens! En effet plus les côtes sont raides, plus le handicap lié au "surpoids" est sensible. Rien de bien nouveau, j'en parle d'ailleurs dans VTT Rouler plus vite: sur le plat la puissance pure importe plus que le rapport poids - puissance, qui prend le dessus en montée, d'autant plus qu'elle est plus raide.








Ainsi dans la première côte que nous avons montée (environ 1,3km à 7% de moyenne), Valentin est parti plus vite que moi dans les 500 premiers mètres, j'avais l'impression d'être un "gros sac" (pensée émue pour ceux qui ne parviennent pas à s'affûter...ce genre de lest vous met à la place de ceux qui en bavent, c'est instructif!). Il m'a aussi fallu un peu de temps pour "réorganiser ma motricité" avec ce lest. D'ailleurs, après 500m de vélo on avait retourné pour mettre une mousse au tube horizontal de mon cadre car des attaches de la combinaison le touchaient et je n'aurais pas aimé que le carbone se fasse attaquer...C'est d'ailleurs une limite de cette combinaison: elle est très intéressante, mais pour pleinement l'adapter au vélo il faudrait supprimer tout ce qui dépasse (sangles qui servent à ce qu'elle ne bouge pas dans les sauts pour les volleyeurs), il faudrait qu'elle soit une sorte de collant à parties plus épaisses à des endroits qui ne peuvent pas toucher le vélo. Car en ce qui me concerne, le port de la combinaison m'a obligé à pédaler genoux un peu écartés et ce matin j'ai quelques douleurs (c'est ça les bêtes de course, on est réglés sur ultra-sensible :-)








Dans la 2ème côte j'ai attaqué sèchement, dans la 3ème j'ai monté sur un gros braquet. Lors de l'accélération brutale j'ai bien senti le handicap du lest (normal, l'inertie se sent encore plus si on change d'allure en montée), alors qu'avec un plus gros braquet à allure régulière ça semblait aller mieux (mais c'était une côte un peu moins raide, ceci explique peut-être cela).








Globalement la combinaison lestée, en diminuant la vitesse d'ascension en côte, fait plus ressembler la route au vtt (où on a un vélo plus lourd et des ascensions plus raides que sur route), c'est donc certainement un bon outil d'entraînement spécifique pour le vététiste. Le problème c'est que la combinaison m'a un peu "cassé" le coup de pédale à cause de l'obligation d'écarter les genoux (mais je n'allais quand même pas mettre un coup de ciseaux dans les sangles qui dépassent!). Dernière réflexion: il serait intéressant de tester la combinaison à vtt, où elle a sûrement un intérêt supplémentaire en rendant les transferts de masse (avant - arrière, arrière - avant, latéraux...) plus difficiles...Donc comparativement plus faciles quand on retire la combinaison. Mais j'aurais trop peur de chuter avec et de la détériorer.












En tout cas cette sortie est une très bonne piqûre de rappel d'un principe fondamental de l'entraînement qui dit que si on veut progresser il faut "durcir la tâche".








Avec la thermique...








La combinaison et ses inserts métalliques...








Evidemment il a fallu que Jules l'essaie!




Imprimer cet article Imprimer cet article