XC d’Ecouves…Gros coup de fatigue!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Heureusement que cela n'arrive pas souvent...Hier j'ai subi un coup de fatigue comme rarement ça m'est arrivé, et j'aiabandonné après 1h30 de "course". Dès le départ j'ai vu que ça n'irais pas: je fais 100m en 3ème position, puis me rends compte que je suis incapable de forcer. J'entre dans le premier single au-delà de la 30ème place! Je prends mon mal en patience en me disant que cela va revenir...Ca ne reviendra jamais. Après un tour je suis toujours vers la 30ème place. Surtout, j'ai mal aux jambes, de plus en plus. Je fais signe à Eric Davaine, le speaker, que je suis "mort", et commence à me dire qu'il vaudrait mieux abandonner, ce que je n'aime pas et fais très rarement. Mais "quelque chose en moi ne tourne pas rond""...


Dommage, le tracé est superbe. Un parcours offensif comme l'a joliment décrit Jérôme Quignon, président du jury des commissaires. Un tracé bichonné toute par Aurélien Cheymol, qui préfère conserver une boucle de 15km totalement maîtrisée, que d'envisager un "45km grande boucle" où il ne serait pas certain que tout soit comme il le souhaite (j'ai organisé 8 ans Roc Thonnance sur grande boucle de 40km, je confirme, c'est...usant!). Je retrouve chez Aurélien la même passion du "single bien fait" qu'on retrouve chez tous ceux qui créent (sculptent...) des tracés qui deviennent fameux: Raid des Terres Noires, Transvésubienne, Granit Montana, Gamelle Trophy...pour ne citer que quelques exemples de superbes tracés - superbes esprits d'épreuves où j'ai pu poser mes crampons.


Mon expérience du XC d'Ecouves aura donc un goût d'inachevé alors que je vois Pierre-Geoffroy Plantet boucler son deuxième tour comme une mobylette. Après une petite discussion avec Aurélien Cheymol, je décide de rentrer chez moi rapidement afin de pouvoir dormir au plus tôt. Je démarre à 15h30. En approchant de Dreux je constate que le trafic se densifie dangereusement...Virage à droite vers Chartres - Fontainebleau - Nogent sur Seine - Brienne le Château - Joinville...Thonnance les Joinville à 22h. Couché 22h30, réveillé 6h30 après un sommeil sans fond.


Je me lève, je me pèse...Je pèse 1,5kg de moins qu'en partant à Ecouves! Pourtant dans la voiture au retour je n'ai fait que grignoter dans la glacière posée sur le siège passager (et c'est passé tout seul!). En voici le détail: 3 bananes - 2 grosses pommes - 1 tomate - 12 carrés de chocolat - 2 boîtes de thon blanc - 3 cuillerées à soupe de graines de sésame - 5cm de saucisson - 20cm de baguette de pain...Je crois que c'est tout! Malgré cette "recharge", j'ai eu les doigts froids pendant trois heures dans la voiture...


Alors pourquoi ce coup de fatigue? Je pense que je suis simplement victime de trop d'activité physique: 3h10 de vélo de route mercredi - 4h débroussaillage intensif + 1h30 VTT Zesty + 1H10 vélo route vendredi - 3h débroussaillage (fatigué...) samedi...Le problème c'est que si je ne fais pas cela le tracé des Balcons de Mélaire du 4 mai prochain (rens: 03 25 05 51 81) ne sera pas tel que je le souhaite...J'ai les mêmes préoccupations qu'Aurélien "traceur d'Ecouves" Cheymol!


Ce mardi matin, après avoir déjeune, j'entends Jules qui m'appelle depuis sa chambre "Papa viens me faire un bisou". Je monte...mal aux jambes! J'ai réellement reçu.


Va falloir se reposer mon petit gars! Oui, mais après le 4 mai...En attendant, je remonte débroussailler les Balcons de Mélaire dès 9h15, Lolo, Jules et Valentin viennent m'aider vers 11h, on redescend à 13h15...Encore 4h bien physiques...That's life.

Imprimer cet article Imprimer cet article