Froome: effet Gold…effet Gold inversé.

Article publié dans la rubrique Entraînement, Psychologie

Cet article parle de : , ,

Dans mon livre VTT Rouler plus vite, page 404, je parle de l'effet Gold (voir "Modèles et limites"), caractérisé par le fait qu'on met plus l'accent sur une méthode, une approche, si elle conduit à la victoire ou au succès que si elle conduit à l'échec. Ainsi s'attarde-t-on souvent sur les méthodes de préparation du vainqueur du Tour de France ou de Roland-Garros que sur celles du deuxième du Tour ou du finaliste malheureux de Roland-Garros. Pourtant dans la majorité des cas le vainqueur et le vaincu ont suivi la même méthode de préparation ou une méthode très similaire. Mais ce qui brille nous attire.


Ainsi depuis quelques années on lit ou entend beaucoup de choses sur la volonté de tout optimiser dans l'équipe Sky, qui remporte les Tours 2012 (Wiggins) et 2013 (Froome). L'année dernière, on a notamment vu un "road book vidéo" par Internet, avec, la veille de l'étape, l'équipe assise devant un écran géant pour voir (grâce à Google Street) les principaux passages dangereux de l'étape (descentes, ronds-points piégeux, etc). On s'est dit que c'était ingénieux et certains ont sûrement mis cette méthode en relation avec le faible taux de chutes chez Sky.


Je suppose que cette méthode est toujours utilisée en 2014, voire améliorée. Or en 2014 Froome chute au Dauphiné, puis accumule les gamelles au Tour de France, au point d'abandonner cet après-midi. Il chute plus que ses équipiers alors qu'il est certainement le coureur le plus protégé de l'équipe. Ses équipiers subissent aussi quelques chutes, mais moins que lui.


Bref, la même méthode qui semblait efficace en 2013 semble parfaitement inopérante pour au moins un coureur du Team Sky en 2014.


Cela amène quelques questions: la méthode était-elle efficace en 2013 ou n'était-elle qu'un "placebo psychologique"? Froome ne serait-il pas protégé par ses équipiers au point d'en devenir trop passif? Par extension, Froome, super-adepte des oreillettes, serait-il devenu dépendant d'un guidage extérieur au point de ne plus savoir se débrouiller seul ou de ne plus savoir s'adapter à des conditions inhabituelles? Focalisé sur l'entraînement physique, Froome aurait-il perdu de vue l'importance des habiletés techniques, de la "souplesse" sur un vélo? Froome a-t-il tout simplement été victime de malchance en 2014 (on remarquera que Sagan, super-habile, est quand même tombé lui aussi)?


En tout cas cet effet Gold est intéressant. Il nous apprend que la victoire, le succès, peuvent appauvrir voir annihiler notre réflxion. D'ailleurs les très grands champions ne s'y trompent pas. Même quand ils gagnent, ils cherchent les erreurs qu'ils ont pu commettre pour progresser encore. Pages 401-402 de VTT Rouler plus vite je parle d'insatisfaction mobilisatrice . Un "anti effet Gold" en quelque sorte.


Ne soyons pas aveuglés par la lumière des victoires, continuons de réfléchir...et bonne convalescence à Froome.

Imprimer cet article Imprimer cet article