Super-Besse…Super-Bouillasse!

Article publié dans la rubrique Non classé

Samedi 5 juillet je pars de Thonnance les Joinville à 8h15, il fait beau et chaud...A 10h15 je suis à Nogent-sur-Seine pour covoiturer à cinq, il fait chaud et beau...A 15h on est à Clermont-Ferrand, il fait beau et chaud et beau...A 16h30 on attaque les 10 derniers kilomètres de montée sur Super-Besse...C'est couvert et on a perdu 7 degrés! Il a failli faire beau mais finalement la tradition est respectée, ouf!


Vous l'aurez compris, autant prendre cela avec le sourire, et même avec philosophie et sérénité puisque arrivés sur place, quand on voit l'état de ceux qui viennent de rouler, on décide en moins de temps qu'il ne faut pour le dire (et le rire) qu'on n'ira pas repérer. "De toute façon demain il faudra surtout improviser en fonction de l'évolution de l'état du terrain"...On se promène un quart d'heure en baskets dans la station avant de rentrer dans notre appartement, manger, lire "The Paleo Diet" (un bon bouquin ricain sur l'intérêt d'un alimentation qui respecte les données de la génétique humaine), à 21h30 je me sens "lourd", j'éteins tout et plonge dans un profond sommeil, interrompu à 5h30 par le bruit de la pluie sur le toit. "Ah oui on est à Super-Besse et tout est toujours normal" :-)


Je m'échauffe 100% sur route (pour une fois) afin de conserver un vélo propre, me place sur la ligne ("la ligne d'eau"...) de départ et démarre sagement malgré des coups de coude venant de droite et de gauche...On a le temps de s'énerver. On fait 50% du parcours à pied, c'est dire q'il faudra éviter tous les pièges et les surrégimes assassins. Hier j'ai reçu des pneus Hutchinson Taïpan mais j'étais déjà sur le chemin de la course! Je roule donc en Toro à l 'avant et Python dégonflé à l'arrière. En procédant ainsi je me retrouve rapidement vers la 10ème place, juste en laissant certains concurrents "s'éteindre". Au 2ème tour je m'installe assez solidement en 7ème position scratch, ça faisait un bail que je n'avais pas été à pareille fête! Jean-Yves Rannou me rejoint, on a un bon rythme ensemble mais à la fin du 2ème tour je subis une perte de chaîne sur le plateau avant (XX1), la première depuis que je roule sur XR. Je mets un peu de temps (25''?) à remettre cela en place, je me retrouve 11ème! Je remets en route avec toujours le moral et, au sommet de la côte de départ, je suis revenu 7ème...juste avant un deuxième saut de chaîne! Même motif - même punition, je repars 11ème...La fin de course se résume à une progressive remontée en évitant d'exploser, je remonte deux concurrents, dont le dernier à 10m de l'arrivée, dans un sprint violent qui me laissera couché sur mon cintre pendant une bonne minute.


Je suis donc 9 scratch, vainqueur masters 50, vainqueur de la coupe de France masters 50...et je laisse ma place pour la finale à Oz en Oisans car à cette date je serai déjà parti pour la Norvège et ses Mondiaux masters. Bonne course sans moi les gars.


En attendant je suis mort alors dodo. Bonne nuit les gars.




"T'aime ça la m...hein!"


Imprimer cet article Imprimer cet article