Un argument de poids.

Article publié dans la rubrique Diététique

Cet article parle de : , , ,

Actuellement je lis My time de Bradley Wiggins, et aussi Paleo Diet de Loren Cordain. Les deux livres apportent des informations complémentaires sur l'intérêt d'être léger...


Cette année je me suis orienté vers (encore) plus de fruits et légumes, y compris oléagineux en grande quantité: au moins 30 noix ou noisettes par jour depuis que c'est la saison (et cette année il y en a!). Parallèlement je mange (encore) moins de pain, de pâtes...trop valorisés par les sportifs ou ceux qui vantent les "régimes sportifs" d'endurance.


A l'arrivée je pèse en moyenne 1 à 1,5kg de moins que l'année dernière depuis le mois d'août. 72 à 72,5 contre 73,5 à 74 (pour 1m86). Et j'ai la très nette sensation que cet allègement me procure un surcroît d'énergie (déjà que je n'en manquais pas...), parfois impressionnant (récemment j'ai monté une côte "test" sur route d'environ 5' sans jamais descendre sous 24km/h, je ne m'y attendais pas).


Evidemment le gain de poids est surtout bénéfique quand ça monte. Ainsi pendant les vacances de la Toussaint (escalade), j'ai à nouveau grimpé du 6c à vue et 7a flash alors que je n'avais pas touché à un "caillou" depuis un an et fait aucune préparation spécifique pour l'escalade!


Par ailleurs un cercle vertueux s'installe: je ressens tellement les bienfaits d'une alimentation saine que je n'ai plus la moindre envie de toucher à un amuse-gueule, un bonbon... Néanmoins, en ce qui concerne le chocolat, je n'en mange pas (sans frustration) s'il n'y en a pas. C'est ce qui s'est passé aux vacances "escalade" de la Toussaint, où je n'en avais pas apporté, me disant "Je n'en apporte pas, je n'en mangerai pas". Et, vu comme je grimpais, j'ai largement fait mentir le diction Pas de bras - pas de chocolat! Outre les effets d'allègement, l'alimentation saine procure une super qualité de sommeil et un transit réglé comme du papier à...musique (vous pensiez à autre chose? :-) ).


Soit dit en passant, j'avais une furieuse envie de retourner grimper après ces vacances...


Mais j'ai vite "oublié" la grimpe en remontant sur mon vélo (route ou vtt) avec les sensations dont je parlais plus haut. Quel bonheur d'être léger!



S'il n'y avait ce genou usé

Ce serait le bonheur parfait.

Et si je reperds un kilo

Peut-être monterai-je encore plus haut?

Imprimer cet article Imprimer cet article