Un coup d’hiver, de vélo et de trail.

Article publié dans la rubrique Divers

Petit article d'hiver dans la rubrique "divers", ah, ah...Depuis le 11 décembre je me coltine une bonne "crève", qui va qui vient, et moi je ne vais pas très fort...Certaines nuits j'ai lâché un litre de sueur dans les draps!


Depuis le 25 décembre ça revient un peu (cadeau de Noël?). Hier j'ai fait 1h43 de vélo de route par 2°, j'avais encore des douleurs dans les articulations mais ça commençait à pouvoir aller. La nuit je n'ai pas sué et j'ai dormi...10h30. Un vrai môme.


Ce matin ô surprise, il y avait un peu de neige sur le coteau de Murmont, exposé plein nord et qui fait face à la maison. Enfin un petit coup d'hiver! Mais en plus de cela, c'est tempête...Pas évident pour aller rouler. Je fais alors 25 minutes de PPG at home, puis je décide d'aller voir cette météo de plus près. J'enfourche le Xélius pour une petite sortie sur route (25km)...qui durera 1h08! C'est vraiment hivernal: tempête de vent et de neige, les 10 derniers kilomètres sont très très longs! Parfois je roule à 16km/h sur le plat en danseuse...Les voitures qui me doublent doivent se demander ce que je fous là...Moi je me dis que je vais être trop bien dès que je serai rentré à la maison, ou "comment faire du plus avec du moins"...


En effet, rentré à la maison et passé le douloureux épisode de l'onglet, je me délecte d'un mini-bain chaud de 10 minutes avant de trouver au repas de midi une saveur toute particulière...


A la maison Jules joue sur sa Play avec son copain Malo. Je leur propose une idée pour l'après-midi: Le Trail de la Mort qu Tue! Sur une carte IGN j'ai tracé un parcours passant par deux coteaux, alternant chemin blanc, traversée de près, montées et descentes en forêt et même un peu de traversée de labours...On examine le tracé avec Jules et Malo, ils sont chauds comme la braise (avec le temps qu'il fait dehors ça fait une moyenne...), s'habillent bien (presque assez...), prennent la carte dans une pochette plastique, plus un petit sac à dos avec boisson + 2 barres énergétiques, et à 14h15 ils sont partis.


Avec Valentin je prends la voiture pour les voir passer à trois endroits. Je siffle avant leur arrivée, ils m'entendent, cela les aide à aller dans la bonne direction...Dès leur premier passage, après 20 minutes, ils sont déjà trempés comme des soupes, encore souriants, ils nous disent que sur le plateau ils ont subi de la neige qui tombait à l'horizontale, ce qui ne m'étonne pas le moins du monde.


Quelques photos...Ils repartent en trottinant. N'ayant aucune idée de la manière dont ils allaient aborder ce "trail", je leur ai dit qu'il durerait entre une et deux heures. Ils mettront 1h27.


On les revoit dix minutes plus tard. Il pleut, il vente, il neige, Malo a froid aux doigts, tout va bien!


Je les attends vingt minutes plus tard au sommet du deuxième coteau, je  les siffle afin qu'ils dévient un peu vers la droite et évitent un détour. Je les vois apparaître comme deux gibiers depuis les fourrés...Photos, l'appareil est trempé, il fait vraiment mauvais! Malo est transi, Jules lui a prêté ses gants, je lui conseille de tourner vivement les bras, taper ses mains l'une dans l'autre, il s'exécute. Je propose même qu'ils arrêtent là, mais Jules répond: OK mais dans ce cas moi je continue tout seul! En fait ils poursuivent tous les deux jusqu'au troisième et dernier coteau, Murmont, où ils descendent en roulé-boulé dans l'herbe trempée avant de faire résonner la sonnette de la maison et de se  jeter dans un bain chaud...



Bref, on a transformé cet après-midi "méga-pourri" en aventure "méga-sympa", Jules invite Malo a dormir le soir à la maison "Comme ça s'il neige ce soir on retournera se promener!". Pas folle la guêpe...

 






Sympa n'est-ce pas!!











Arbres en bourgeons le 27 décembre...mais l'hiver attaque...enfin.





 

 





Avant de mettre l'appareil photo (et les enfants) à sécher...


Imprimer cet article Imprimer cet article