Une bonne tranche de bike and run.

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Cet article parle de : , , ,

Dimanche 30 novembre, Jules va courir un bike and run à St-Dizier avec son ami Choupi (Arthur Coupas) avec qui il va plutôt bien! Encore Benjamins, de temps à autre ils mettent la pâtée aux Minimes (ils leur passent entre les jambes :-) ).


Vers 10h je vais faire une heure de vélo de route. Je conseille à Jules de faire un petit réveil musculaire pendant ce temps-là. Il connaît déjà bien l'intérêt de ce type de pratique. Pour lui c'est venu naturellement. Certains matins de course il sortait faire de la trottinette, ou sautait partout dans la maison, ou allait grimper sur le pan d'escalade du garage...Lolo avait tendance à lui dire de se reposer car l'après-midi il avait une course. Moi, au contraire, je lui ai dit que cette activité matinale était un bon réveil musculaire quelques heures avant l'épreuve, d'autant plus utile pour Jules qu'il est un peu "diesel" et va de mieux en mieux au fur et à mesure que les minutes passent. Et puis ses bike and run durent un petit quart d'heure, il faut donc être" chaud bouillant" au départ. Il a bien compris cela, maintenant d'ailleurs il n'hésite plus à bien se couvrir jusque dans les tout derniers moments avant le départ.


A 11h je rentre du vélo...Jules n'a pas fait le réveil musculaire, il me dit qu'il m'attendait pour qu'on le fasse ensemble sur le pan d'escalade du garage...Mais je n'ai plus le temps! Je dois préparer à manger, les affaires...Alors il va un peu dans le garage, puis s'amuse à "sauter partout" dans la maison (parfois je ne voudrais pas être à la place du canapé du salon...).

Je lui propose de manger un peu de riz, il me répond "Ouais, la routine!". Il y a quelques semaines, alors que je me préparais du riz avant un cyclo-cross,  je lui avais proposé de tester le riz au lieu des pâtes avant la course, lui disant que ça me paraissait encore plus digeste (on le sent encore moins dans le ventre, ce qui est intéressant avant des épreuves brèves et très intenses). Il avait testé et avait adopté.


Réveil musculaire, bien se couvrir, petit plat de riz 3-4h avant la course...Il commence à avoir quelques bonnes habitudes (certains soirs il me dit aussi "Papa je vais bouger un peu, j'ai été assis en cours toute la journée, je n'ai rien fait"...).


Il mange son riz avec un peu de fromage râpé + huile d'olive...A la fin il me demande "Papa je peux prendre une petite tranche de saucisson?". "Oui Jules tu peux, une petite tranche"...Il va donc se couper 2cm de Bâton Lorrain, un saucisson qu'on achète sur commande à la boucherie Narcy de Poissons qui le prépare (un mois d'attente).


Trois heures plus tard, avec Choupi, ils terminent 4ème scratch avec les Minimes à 37'' des vainqueurs, 3èmes Benjamins à 7'' des vainqueurs. Choupi est fatigué en ce moment, ça fait deux fois qu'il a envie de vomir en course (manque de saucisson? :-)  ).




Il leur manque sept secondes, le saucisson a perdu deux centimètres.


Leur amitié n'est pas entamée, le saucisson, si.

Imprimer cet article Imprimer cet article