Le vélo et le beau.

Article publié dans la rubrique Divers

Cet article parle de : , , , ,

Vendredi 13 février j'ai roulé dans un Morvan sans vent, plus souvent derrière que devant, sur la blanche neige et bien plus que sept sapins, forêts sombres soleil brillant, les traces étaient bonnes et accrocheuses, la vie était gaie et rieuse.


Samedi 14 j'ai fait de la PPG, le matin je me suis assoupli, l'après-midi je me suis assoupi, avant un regain d'énergie au jour finissant qui m'a amené à rouler une heure trente et voir des restes de congères, une dizaine de chevreuils hésitant entre un côté de la route ou l'autre, et moi qui freine pour éviter le troupeau, et la nuit qui m'enveloppe à la fin.


Samedi j'avais pris deux grosses averses par 5°...Dimanche matin il semblait faire plus doux, moi je n'étais guère frais. J'ai failli ne rien faire, je suis parti à dix heures, pour trois heures trente, j'ai roulé deux heures quarante, et pas vite avec ça. Mais j'ai pu contempler les restes de la tempête, les congères qui n'en finissent pas de fondre, vestiges inertes de deux journées de vent glacé. A quatre cents mètres d'altitude, un véritable cours sur la formation des plaques à vent...

Au bout d'une heure de route la couverture nuageuse s'est déchirée, j'eus un fugace sentiment d'été et de pique-niques, avant de retomber dans l'hiver frigorifique.



Une fois de plus j'ai pensé

Le vélo c'est très beau

Si l'on sait regarder

Et puis je suis rentré

 

Mardi 17 février je remets cela aux mêmes endroits sur mon vélo de route. La neige finissante est brillante, elle me déconcentre dans mes séries d'efforts mais en cela elle n'a pas tort

 

car la recherche du rendement

ne doit pas être au détriment

de l'indicible émerveillement

procuré par ce joli blanc

 

Mercredi 18, quelques spéciales d'enduro, beaucoup de rigolades, mon petit Jules qui en fait une avec nous et qui crie "Pilote!!!" dans les virages (il descend bien le bougre!), son copain Pol qui tape quelques arbres (rassurez-vous ils n'ont rien), Valentin qui s'amuse à partir dans ma roue et tente de me doubler avant le bas (dans une spéciale il y parvient en roulant sur mon pied posé en appui...Pilote!), le soleil qui apparaît de temps à autre et fait briller une nouvelle fois les congères restantes, décidément résistantes.

 

 

J'ai roulé - je roule - je roulerai

J'ai vu - je vois je verrai

j'ai écrit - j'écris - j'écrirai

Imprimer cet article Imprimer cet article