Haybes vtt: fraîches et chaudes Ardennes…

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Reprise de la compétition VTT XCO aujourd'hui à Haybes dans les Ardennes, et dès avant la course je sais que je ne serai pas flamboyant...En effet, la veille, mon téléphone montre des signes de faiblesse vraiment inquiétants. Il a quatre ans, il paraît que c'est beaucoup pour un smartphone...Snif.


Du coup je me rends au magasin de téléphones (quel génie ce J-P...), j'y passe une heure et demie, le temps de voir pas mal de choses et de ressortir avec un Samsung Galaxy S4...que je manipule pas mal dans la soirée...trop! Je connais pourtant très bien les méfaits de l'excès d'écran le soir. Je ne m'endors que vers minuit et à 5h30 je suis réveillé. Pas top! Dès le matin je sais donc que mes jambes vont "brûler" à Haybes...Au moins il y aura quelque chose de chaud là-bas! En effet il fait frisquet, mais n'oublions pas la bonne humeur des organisateurs ardennais qui réchauffe le cœur, c'est déjà ça.

 

Depuis une semaine il paraît que ça taquine pas mal sur Facebook (j'avoue que je n'ai rien lu de ces joutes verbales :-) ). En effet quelques enduristes - descendeurs sont venus tâter du XCO physique : Thomas Hartstern, Ludo Oget, Valentin Clément (à qui j'ai prêté mon Lapierre Zesty Trail, moi je roule sur mon fidèle XR sur lequel on vient de monter l'E:I Shock Auto version 2015...que du bonheur). C'est à qui annonce à l'autre qu'il va le miner...A ce jeu Thomas Hartstern sort grand vainqueur, 10ème scratch et 3ème master 30...derrière Bibi, 8ème scratch et 2ème masters 30 (double surclassement puisque j'ai 52 ans...aïe ça pique!). Gauthier Bourguin, avec qui je me tire toujours de belles bourres, me met mon compte dans les dernières cinq minutes de course, ça faisait un quart d'heure que j'étais "sur le fil" à me demander quand j'allais craquer...

 

Celle qui aura mis de l'animation dans notre course (à distance des frères Dubau et de Deloizon qui caracolaient devant) c'est...Pauline Ferrand Prévot. Derrière notre petit groupe jusqu'à la mi-course, elle rentre ensuite, reste dans nos roues pendant un tour puis, dans la dernière bosse où je sens la panne d'essence proche, elle nous "pose" avec une vélocité qui me donne directement envie de consacrer le mois à venir à cette qualité! Une belle leçon de tournage de jambes. A l'arrivée Pauline me dit qu'elle trouvait qu'on roulait vite dans les parties en faux plat mais pas trop dans les montées raides. C'est logique: avec mon mètre 86 j'ai plus de "puissance" que de "rapport poids-puissance", dans les côtes raides l'ensemble ultra-léger "Pauline + vtt de Pauline" prend le dessus. Pourtant, mes 73kg pour 1m86 ne sont pas particulièrement lourds (de même que mon XR à 10,8kg...total 84kg), mais Pauline, elle, doit peser 48kg + vtt 9kg...total 57kg, la différence est énorme!

 

Bon, je ne vais pas me couper un bras non plus.

 

Au sommet de cette dernière grosse ascension je bascule avec environ 25 secondes de retard sur Pauline, pour une fois je fais le sprint à Gauthier pour aborder ladite descente avec le champ libre, je la fais à bloc (merci Pauline de m'avoir motivé, je me sens parfois un peu loin de l'esprit de compétition...), en bas de la descente (sans faute), je suis revenu à 2-3'' de Pauline mais rien à faire, elle a encore du gaz et pas moi! Elle me relâche sur du plat - faux plat, je la rattrape en bas de la dernière descente, elle me relâche nettement plus dans la toute dernière montée où Gauthier me passe, puis un dernier coureur à 400m de la ligne...Je termine bien vidé!

 

A l'arrivée j'ai froid et j'ai faim, je mange tout un sac de choses diverses dans la voiture, je remange autant à 21h en arrivant à la maison, j'ai compris...La semaine à venir sera entièrement consacrée à la récup ou ne sera pas...

 

A bientôt à Marseille pour quelques degrés et caillasses de plus!

Imprimer cet article Imprimer cet article