PFP: Psychologie Ferrand Prevot…

Article publié dans la rubrique Entraînement, Non classé, Psychologie

Cet article parle de : , , ,

Je viens de regarder le superbe documentaire La petite reine sur Pauline Ferrand Prevot sur Facebook: PFP vers le titre mondial en cyclo-cross


On y voit ses derniers mois menant au titre de championne du monde de cyclo-cross. Certains ressorts psychologiques sont bien montrés. On voit d'ailleurs une belle maîtrise de ces aspects de la part de Ludo Dubau, l'entraîneur de Pauline.



Mais on voit aussi une attitude étonnante: l'entraîneur national de cyclo-cross de la FFC prend mal le fait que Ludo Dubau accompagne Pauline sur les championnats du monde.


Bien sûr ce serait compliqué que chaque athlète sélectionné au championnat du monde vienne avec son entraîneur personnel. Mais qu'une athlète qui est déjà championne du monde et de France la même année dans plusieurs disciplines cyclistes, qui a de réelles chances de remporter le titre et qui cherche à tout optimiser adopte  cette démarche est tout à fait normal. D'ailleurs Jeannie Longo et julien Absalon l'ont fait également.


En fait les plus grands champions fonctionnent en général avec un petit groupe de personnes qui les connaissent sur le bout des doigts, tant sur le plan physique que mental. Leur présence dans les moments clés peut faire la différence. J'en parle dans VTT Rouler plus vite au chapitre "Entraîneur" et dans quelques autres chapitres où j'aborde des dimensions psychologiques.


Il est même très étonnant qu'un entraîneur national ne comprenne pas cela. Il est normal qu'il constate que la présence d'un entraîneur personnel complique un peu certains aspects logistiques, mais il peut tout à fait être capable de faire comprendre aux autres athlètes l'intérêt potentiel de cet apport, de trouver des solutions de cohabitation...Les échéances les plus importantes sont des moments où il faut savoir gérer des contextes inhabituels et chargés en émotion avec le maximum de calme et de contrôle. Ce que Ludo Dubau semble d'ailleurs très bien faire (c'est amusant car c'est un coureur qui pète facilement les plombs en course. Comme quoi il ne faut pas réduire une personne à une dimension constatée dans un seul contexte, ce serait réducteur). Il semble posséder les qualités à la fois stimulantes et calmantes d'un bon entraîneur.


Au final Pauline remporte le titre avec sa petite structure soudée et très efficace...J'imagine que le staff fédéral en a quand même pris bonne note et accueillera dorénavant ses exigences avec plus de compréhension. Car visiblement, Pauline sait où elle va, et comment elle doit y aller. Elle se connaît!

Imprimer cet article Imprimer cet article