Reprise tout confort.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Reprise de la saison de compétition aujourd'hui...en fait non! Dimanche dernier je courais l'enduro Thonnance, mais j'ai eu bien du mal à me mettre dans la peau d'un compétiteur...D'ailleurs ce fut un peu la même chose aujourd'hui au prix de Chaumont sur route (2ème caté). 98km  41,7 de moyenne, mais je n'ai pas fait grands efforts, à deux - trois exceptions près je me suis laissé traîner par le peloton, regardant les mecs jeter leurs topettes à terre (même en roulant à vélo ils arrivent à polluer), les spectateurs de bord de route ("Salut toi comment ça va?"), échangeant quelques mots avec qui revient d'un stage en Espagne, qui a changé de maillot ("Je ne t'avais pas reconnu dis donc!"), qui...


J'ai juste fait un effort dans le 3ème tour pour relancer un peloton (de près de 100 unités, on était 120 au départ) qui gardait en point de mire une dizaine d'échappées (qu'on a failli reprendre dans le dernier kilomètre), puis j'ai repris mon suivisme...Pourtant le matin j'avais monté un beau Hutchinson Fusion à l'arrière de mon Lapierre Xélius. Il a d'ailleurs réalisé quelques dérapages, les courses en paquet de 100 connaissent toujours quelques "mouvements", quelques coureurs ont tâté le bitume...mais rien de grave.


Bref, j'ai "bien travaillé" comme dirait Julien Absalon lorsque qu'il fait des courses route de début de saison. Ce genre de "travail" ça me va: 2h22 tout compris jusqu'au sprint final où ça frottait dans tous les sens et où les gars qui se relevaient formaient immédiatement des chicanes mobiles à éviter. Je termine d'ailleurs 12ème du peloton (21ème de la course) avant de me plonger avec délice dans un petit sac contenant mandarines, banane, tranche de sauc', dattes (des medjool, miam) et morceau de fromage. De quoi conserver le moral!


En fait j'ai rarement fait une course aussi "tranquille": 17°, même pas de manchettes, peu de vent, un bon gros paquet de début de saison qui aspire tout le monde, la belle vie. J'ai aussi constaté que les innombrables exercices de gainage effectués cet hiver me servaient bien quand cela accélérait. Bref j'étais "confortable" mais en même temps pas vraiment "impliqué". Psychologiquement on ne peut pas être partout à la fois :-) .


Dimanche prochain il n'y a pas de course dans le coin. Je devrais donc aller voir mon petit Jules courir un bike & run. Le sport en famille c'est bien aussi. Hier après-midi j'ai fait une sortie de 26km sur route avec lui et un petit copain, je leur ai fait faire différents efforts (des sprints en vélocité, de la force gainée, des coups de cul en injection...) et ils m'ont surpris par leurs accélérations malgré leurs cannes de serins.



La valeur n'attend pas la taille des cuissots

Le samedi les jeunes se sont bien donnés

Le dimanche Jean-Paul apprécia le temps beau

Tout le monde fut ravi d'avoir bien roulé.

 

 

Et la magie des mots

Complète le vélo.

...et même une photo:

 


Tel Gaspard Proust "Alors elle est pas belle la vie?"


Imprimer cet article Imprimer cet article