Vite, du repos!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Je n'ai pas l'habitude d'abandonner. Alors je n'ai pas abandonné. Mais pendant la course je me suis demandé cinquante fois si ce n'était pas la meilleure option...


C'était à Chauvoncourt (près de St-Mihiel), une 2ème caté de 109km avalée à 40km/h pour les vainqueurs et 39,1 pour moi en arrivant dans le paquet (où un coureur a subi une grosse gamelle au sprint) à 2 ou 3 minutes de la quinzaine d'échappés. Avec 1040m de dénivelé mais jamais de pentes  raides.

 

Dès l'échauffement j'ai constaté que je n'avais guère l'envie ni les moyens d'envoyer la purée. Et j'avais de bonnes raisons pour cela: championnat de France UNSS de Run & Bike près de Bordeaux les 9 et 10 avril avec une équipe de 4 élèves, 1650km au volant et deux journée (très) bien remplies, voilà de quoi s'entamer. Ajoutons à cela un problème interne au sein de mon club qui m'a quelque peu pourri le sommeil deux nuits (et je commence d'ailleurs à me sentir "gavé" des responsabilités de Président de club)...Il n'en faut pas plus pour être "juste".

 

J'ai malgré tout tenté quelques attaques, juste assez pour me rendre compte que je n'irais pas loin. J'ai donc médité mille fois la question "abandonnera - abandonnera pas"...Jusqu'à la ligne d'arrivée où cette réflexion ne servait plus à rien.

 

Les coureurs, très sympas, et la météo, très printanière m'ont sûrement aidé à rester sur le vélo. Mais quel mal aux jambes!

 

Samedi prochain c'est la 2ème manche de coupe de France à St-Pompon et j'aimerais bien ne pas y aller pour "beurrer les tartines". Il va donc falloir récupérer au maximum. Ca commence maintenant...Fin de l'article donc.

Imprimer cet article Imprimer cet article