X-TRI Chaumont, que du bon!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

Hier j'ai couru le X-TRI Chaumont en relais...J'aurais bien fait l'épreuve en entier, mais depuis fin 1991 et la fin d'une saison complète de triathlon, mon genou droit a dit stop pour la course à pied, cartilage usé, retour au vtt...et ça ne se passe pas trop mal donc on ne va pas se plaindre

 

L'épreuve, organisée par l'ECAC Triathlon - Duathlon, comportait 1000m de natation - 25km de vtt (seulement 280m de montée mais beaucoup de jolis singletracks) - 7,5km de course à pied. Je faisais équipe avec la jeune Marie Nickles de l'ECAC Chaumont Triathlon, et Anthony Coupas, récent 6ème des championnats d'Europe de duathlon masters 40-44 ans.

 

Marie fait une très bonne natation et sort 4ème de l'eau, à vue de nez deux petites minutes de la tête. Je pars à bloc sur le vtt car je sais que ce sera rapide, j'imagine entre 1h08 et 1h15...En fait je ferai environ 1h03...malgré un paquet de problèmes! Ca commence dès le 4ème km, je veux boire...plus de bidon! Je l'ai perdu dans la première descente, une mésaventure qui ne m'était pas arrivée depuis 1997! Il fait chaud, j'ai vite la bouche sèche, je freine un poil...Je perds du temps de temps à autre en doublant les concurrents du X-TRI individuel partis 15 minutes avant nous. Les concurrents font ce qu'il peuvent pour s'écarter mais ce n'est pas toujours facile dans les singles (les jolis singles devrais-je dire), en général ils ont un peu peur de sortir de la trace, ce qui est assez logique dans la mesure où cette épreuve rassemble des triathlètes plus que des vététistes.

 

Mais bon an mal an on y arrive! En revanche l'absence de boisson devient vite galère, j'ai la bouche hyper sèche, j'ai l'impression d'avoir des crevasses aux lèvres et qu'elles vont se coller...Vers la mi-course ou un peu plus loin il y a un ravitaillement: je m'arrête et descends deux verres de boisson énergétique, ouf! 30 secondes de perdues mais il valait mieux.

 

Un peu plus loin, un bruit bizarre dans ma roue arrière, je me demande si elle n'est pas en train de se desserrer, je m'arrête et la vérifie, encore 20 secondes parties en fumée...

 

Et puis, à 5km de l'arrivée environ, je rejoins deux concurrents à qui je demande chacun une petite "goutte"...et ce sera tout!

 

Bref, 25km vtt "à sec"", ça calme. Sans ces petits soucis je pense que je pouvais viser 1h00, mais vous connaissez le proverbe "Avec des si, on fait du bois"...

 

Anthony Coupas termine notre relais comme une balle sur un 7,5km pas facile du tout qui reprend nos deux premières grosses côtes et qu'il boucle en trente minutes.

 

On gagne le relais avec pas mal d'avance et on réalise le meilleur temps scratch de l'épreuve, mais le vrai mérite revient à ceux qui ont enchaîné le tout en solo. Après l'épreuve je fais une petite récup, histoire de ramasser mon bidon...plein.

 

 

Cette épreuve était aussi déclinée en version jeunes et elle fut une vraie "victoire" pour mon petit Jules! Inscrit sur le XS (270m natation - 7,5km vtt - 3km course à pied), il n'en menait pas large le matin, il s'est même mis à pleurer au petit déjeuner (il a d'ailleurs fallu le forcer à manger ce qui est rare), il ne voulait plus y aller, peur du canal, de l'eau froide, des algues...Je lui ai dit qu'on se rendait sur place et qu'on verrait bien.

 

Arrivé sur place je l'ai enduit d'huile, un remède moitié efficace - moitié placebo! L'entraîneur de Poissons Triathlon et Anthony Coupas lui ont donné des consignes de course ainsi qu'à son ami Arthur Coupas (qui était moins effrayé)...Jules s'est mis à l'eau et a nagé, ouf! Sauf qu'a partir de la mi-course, quand Arthur l'a un peu lâché, il s'est mis à nager tête hors de l'eau! Dans les 50 derniers mètres je pouvais marcher à ses côtés, je lui ai crié de mettre la tête dans l'eau et il l'a fait...Explication après sa course: "J'avais peur de voir une algue"!

 

Quand Jules est sorti de l'eau je me suis dit "C'est bon il a fini son triathlon"! Il est sorti 25 secondes derrière Arthur, a même pris une minute de retard après 3km de vtt (le temps de se rendre compte qu'il ne s'était pas noyé? :-)  ), puis a comblé son retard! Ils ont attaqué la course à pied ensemble, à 500m de la ligne Arthur a pris quelques mètres d'avance, à 50m de la ligne Arthur a 30m d'avance sur  Jules...Il l'attend pour passer la ligne main dans la main! Adorables jeunes vainqueurs de l'épreuve et du fair-play.

 

Bref, cette journée fut fort sympathique, même si le matin les organisateurs ont pris un coup au moral quand ils ont vu une huitaine de jeunes s'être trompés après avoir mal écouté un briefing et qu'un signaleur soit arrivé en retard à un poste clé. Sentiment de voir des mois de boulot s'écrouler...Mais ce fut la seule fausse note d'une première édition fort bien organisée.

 

 

Sur le podium je demande donc à prendre la parole pour dire trois choses:

* Un grand merci à tous les concurrents qui ont bien voulu s'écarter quand j'arrivais un peu vite sur eux

* Un carton jaune à ceux qui ont jeté des topettes énergétiques au sol, j'en ai vu au moins trois dans le premier single. Je précise que ces topettes sont bourrées d'excitants et trop sucrées, ne servent à rien, sont mauvaises pour la santé et que pour ma part tout va très bien avec des pâtes de fruits!

* Des encouragements appuyés aux organisateurs qui ont le mérite et le courage de créer une nouvelle épreuve originale en Haute-Marne, qui ne demande qu'à grossir.

 

Vive le X-TRI Chaumont!

 







Epilogue d'une très sympathique journée.













Jules rentre ta tête!











Juste avant de lâcher les pieds d'Arthur...









Coaching gagnant

Coach Denis rassure...


Imprimer cet article Imprimer cet article