Du championnat de Champagne…à la Trace Verte!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

Commençons par la fin...à 17h30 j'attaque à nettoyer une portion de single pour la Trace verte du 6 septembre prochain (rens. 03 25 05 51 81), je n'ai pas trop mal aux jambes...Il faut dire que d'une part le championnat de Champagne "XCO" ne faisait guère mal aux jambes, et que d'autre part, grippé depuis une bonne semaine, j'étais assez incapable de "sortir de la force". En début de course, quand j'ai commencé à souffler, j'ai commencé à tousser...Mais je suis allé au bout, j'ai sauvé les meubles, et j'ai endossé un nouveau maillot de champion de Champagne (un taille M, ils ont vu que j'étais affûté :-)  ).

 

Ce championnat de Champagne, qui devait être XCO, fut "XCL", pour "XC Large". 50km en moins de deux heures, que dis-je, en moins de 1h45 pour les vainqueurs à mon avis (lucas Dubau devant son frère et Deloison, ils étaient au-dessus du lot).

 

De mon côté j'ai fait partie du groupe de chasse qui a parfois grossi au gré de ralentissements, notamment quand on a enchaîné une portion de route plate d'environ 7km! Là, on a pas mal discuté (faut s'occuper...). Ludo Dubau me disait que ce genre d'épreuve n'était pas représentative de notre discipline. Certes. En même temps il faut saluer les organisateurs (qui ont d'ailleurs très bien fléché le parcours et sécurisé l'épreuve). En fait cette course a le mérite d'exister et est bien sympathique, simplement elle n'a rien à voir avec un championnat de Champagne XCO, qui aurait plus trouvé sa place à Haybes en début de saison sur un tracé effectivement XCO.

 

Ce qui m'a le plus surpris, c'est la quasi-absence de passage techniques. Même si la course est globalement roulante, cela ne devrait pas empêcher de placer quelques sections où il faut faire preuve de qualités de technicien pour avancer vite. "J'ai attendu, attendu, elles ne sont jamais venues" (la la la).

 

Disons qu'on a "visité", les sous-bois étaient d'ailleurs fort jolis parfois (comme il n'y avait pas de technique on pouvait regarder). L'arrivée aussi, qui m'a rappelé le Tour des Ardennes vtt où j'avais remporté une étape (devant Bonnand, Péraud, Delion...une belle perf!).

 

La fin fut explosive: j'attaque le groupe, on part avec Thomas Collinet, il me lâche, ludo Dubau revient sur moi, attend un peu, m'attaque sèchement (il est impressionnant car il a au moins 6-7kg de trop et avance encore!), rentre sur Thomas, attend un peu, l'attaque sèchement...Je rigole, en fait ils se sont expliqués au sprint et Ludo a pris une roue d'avance pour le titre en Seniors.

 

De mon côté je me suis fait un peu "mal" sur mon attaque, un groupe me reprend, moi aussi j'essaie de me "reprendre", on arrive dans le dernier "pétard", Anthony Levêque et un autre concurrent partent, Ludo Leflem me passe un peu, je le reprends au sommet, Etienne Hautavoine nous met d'accord dans la descente, on finit comme des balles dans Sedan...Je suis 9 scratch, champion de Champagne des 50 ans (26 classés dans cette catégorie, les vieux font de la résistance!).

 

On se refait avec un sandwich saucisse + frites (j'arrive à en manger...moitié), les podiums défilent, Anaëlle Henry, en Cadettes, pleure toutes ses larmes d'avoir crevée (elle n'est pas la seule, il y avait pas mal de pierres coupantes sur les chemins rapides, ça ne pardonne pas), je la console en lui disant que moi aussi, en Cadets, j'avais fait trois fois deuxième trois semaines de suite, derrière le même coureur...et j'avais pleuré. Preuve qu'on est pas blasé...Ouf.

 

Il fait beau et chaud (ou, en mode contrepèterie belge, chaud et beau)...Tout le monde retrouve le sourire éventuellement perdu, les jets d'eau servent à laver les vélos, les bonhommes et arroser les filles, la vie coule...

 

Je joins donc cette photo qui montre à la fois ma bonne humeur et que je prends de la bouteille...

 



Avant de rentrer...et d'aller nettoyer les singles de la Trace Verte!


Imprimer cet article Imprimer cet article