Un cycle de force – vitesse…

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Les semaines se suivent...et se ressemblent. 29 mai nocturne d'Ancerville à 41 de moyenne, 7 juin Charleville-Sedan VTT à 27km/h de moyenne, et hier soir nocturne de Vitry encore à 41 de moyenne, avec une 13ème place en arrivant pour la gagne...que demande le peuple?

 

A Ancerville je me sentais bien, hier soir aussi...mais pas à Charleville-Sedan VTT. En fait je crois que je viens de comprendre. La veille de Charleville-Sedan j'accompagnais mon fils Jules au triathlon de Lusigny, une femme proposait des massages chinois, j'ai voulu essayer...Jamais on ne m'a autant "rentré dedans" et fait aussi mal en me massant, j'ai failli lui dire d'arrêter, j'avais la sensation de me faire opérer...Mais c'était intéressant à tenter dans la mesure où le lendemain n'était pas un objectif majeur de la saison (j'en ai deux: France et monde masters, 17 juillet - 25 août). Quand je me suis relevé j'avais l'impression d'avoir pris des coups partout...Je pense qu'il ne faut pas chercher plus loin le manque de sensations que j'ai ressenti à Charleville-Sedan. Je voulais (sa)voir, j'ai vu!

 

Hier soir j'avais une autre petite crainte: le matin j'avais bêché plus de trois heures, parfois sous la flotte, pour remettre au propre un carré de terre bourré de racines (et ce matin je viens d'y planter des carottes dans une terre chaude trempée de l'orage de la nuit...le top). Mais l'après-midi j'ai pu m'allonger une heure et ça m'a fait du bien. Finalement je me suis senti bien, d'autant plus que la pluie a rendu les virages incertains et que pas mal de coureurs étaient un peu "arrêtés" dans le 180°. J'ai eu la sensation que ça roulait vite mais que je suivais "facile", d'ailleurs j'ai même pris la poudre d'escampette quelques tours avec Thomas Gauvain et un coureur de Sermaize, on s'est fait revoir, j'ai aussi tenté quelques primes (ratées), bref je pouvais accélérer.

 

On était environ 45 au départ, et environ 25 à se présenter groupés pour la victoire. Je termine 13ème , bien sale et satisfait, sachant bien qu'à 52 ans la capacité d'accélération a perdu de sa superbe.

 

Samedi prochain c'est la 4ème manche de coupe de France à Lons le Saunier. Je vais retrouver le VTT XCO, en boucles courtes et violentes...En fait, à part les 3 courses que je viens de faire, j'y reste très habitué car je ne roule qu'à vtt (je n'arrive plus à me motiver pour faire des sorties sur route!) et sur des circuits bien exigeants techniquement, en répétant de temps à autre des sections difficiles pour me rapprocher du XCO.

 

Les trois courses récentes m'auront donc servi à travailler la force, mes entraînements à rester adapté aux exigences du XCO...Verdict 20 juin.

Imprimer cet article Imprimer cet article