Champion de France masters X 11.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Tout d'abord merci la FFC ! Les décideurs de la fédération ayant su écouter les doléances des masters l'année dernière, nous voilà réintégrés à la grande fête du vtt qu’est le championnat de France vtt (XCO, DH, trial, XCE, relais, la totale !). Je fais partie de ceux qui pensent qu’il n’y a pas à privilégier telle ou telle catégorie d’âge. Je considère qu’il faut savoir vivre ensemble, toutes générations confondues, c’est d’ailleurs ce que je ressens lorsque j’anime des stages avec des jeunes et moins jeunes, c’est ce que j’ai ressenti sur ce championnat «  de 7 à 77 ans ». L'idée du championnat masters séparé aurait pu être bonne si elle avait entraîné un afflux d'inscriptions, mais cela n'ayant pas été le cas après quelques années d'expérimentation, c'était intelligent de nous remettre avec "tout le monde".


Suis-je en forme ?


Vendredi 17 à 9h, après un bon échauffement sur le proto de home-trainer Till-Start, je me rends au départ avec l’intention de prendre les commandes le plus vite possible afin de ne pas manger de poussière. Deux coureurs retardent un peu mon projet mais au bout de deux minutes de course je suis en tête. Néanmoins Marc Balascovic revient dans ma roue, je le lâche quand c’est technique, je lui prends une dizaine de secondes puis pars sur une mauvaise trajectoire ! Les organisateurs ont oublié de fermer une partie que les masters ne doivent pas prendre (et on ne le savait pas), bref j’essuie les plâtres. Marc me rappelle, je me retrouve derrière lui, sportivement il me laisse repasser et on reprend notre course. Je le lâche à nouveau, progressivement, et je creuse l’écart. À l’arrivée j’ai 2’27 d’avance sur Marc. 11ème titre…et du mal à savoir si j’étais fort ou pas car je n’ai pas été poussé dans mes retranchements. J’ai roulé avec deux Taïpan car il y avait un petit risque d’orage et ces pneus sont super-polyvalents. Le système E :I Shock a une fois de plus « fait le boulot » avec une redoutable efficacité.

Je passe au camion Lapierre DH avec mon bouquet et lance aux descendeurs que si cette bonne introduction peut leur donner de l'élan...mais soyons réalistes je ne suis pour rien dans la victoire de Loïc Bruni!





Echauffement torse nu tellement il fait chaud...




 


À 16h10 je rentre dans l’appartement pour taper un peu de compte rendu, j’allume la télé pour avoir un œil sur le déroulement du Tour, et sans délai je tombe sur une chute ! Jean-Christophe Péraud s’en prend une sévère, il glisse sur plusieurs mètres sur le goudron brûlant et se râpe tout le côté gauche ! Un instant on dirait un pantin éjecté d’un jeu vidéo tellement c’est arrivé soudainement. Néanmoins il repart, rentre dans le peloton et prend même des bidons pour les équipiers ! Si c’est pas du courage…


Soudain moi aussi je me sens « mal » : j’ai faim, j’ai mal aux jambes et j’ai envie de dormir. En trois heures je mange quatre fois (un peu de tout) et soudain l’énergie revient. Ce matin j’étais en forme mais peut-être proche de la fatigue (la limite est tellement ténue), ce serait certainement une bonne idée de reprendre un kilo de muscle et la force qui va avec…avant le mardi 25 août (championnats du monde masters).


Bonne ambiance.


L’après-midi Oz en Oisans ressemble à une fourmilière de vététistes : xco juniors dames, qualifs trial et dh…il y en a partout sous un chaud soleil qui rend la vie douce et facile. Je regarde le trial où court un de mes neveux, cela aussi est rendu possible par la réintégration des masters au "grand" championnat. Ne sachant pas quoi faire de mon bouquet de vainqueur 50-54 ans je l’offre à la réceptionniste de nos appartements, elle en est toute surprise…et contente. Là-dessus avec un copain j’enchaîne avec une boulangerie pour une baguette de pain, je vous passe les détails mais après vingt minutes de discussion "très conviviale" avec la boulangère qui avait envie de bien finir la journée, on ressort avec une dizaine de gâteaux gratuits ! Je devrais peut-être faire speaker…Je vais pouvoir reprendre le kilo qu’il me manque (voir plus si affinités avec le chocolat…). Si j'avais eu deux bouquets la boulangère en aurait eu un, assurément!


Préparer les « Monde ».


Le samedi matin je vais sur le parcours dès 7h30 avec Laury Henrissat, le Cadet du Team Haute-Marne. Je lui montre tout ce que e peux en matière de trajectoires, endroits où boire...J’imagine également que rouler sur ce tracé m’aidera à bien rouler sur celui des Mondiaux le 25 août prochain, a priori « agressif » à la manière de celui d’Oz en Oisans, mais peut-être avec des côtes plus longues. J’y retourne le dimanche matin et je finis d’ailleurs par franchir un passage fort technique en montée que je ratais en course…Il y a un super circuit de xco, profitons-en pour bosser « spécifique xco ».


Oh ça c’est interdit !


Le samedi après-midi, après avoir vu Pauline Ferrand-Prévot atomiser la concurrence chez les Dames, je regarde Julien Absalon atomiser les Hommes…Les deux sont des modèles d’efficacité, puissance, finesse, lucidité…tout y est.

Vers la mi-course je suis vers la télécabine de l’Alpette quand arrive un jeune du Team EverBlue qui ne semble pas satisfait de sa course, il le dit à Ludo Dubau qui l’encourage à rouler, sort une topette énergétique, avale son contenu et la jette au sol ! Je gueule carrément « Oh ça c’est interdit ! » et ajoute que s’il y avait un commissaire à cet endroit il serait directement déclassé. Ça ne plaît guère à Ludo Dubau qui se met à me parler de règlement discutable, des gens qui roulent à 130 quand c’est limité à 90 (réponse « ce n’est pas une raison pour faire comme eux »), des coureurs du Tour qui montrent le mauvais exemple (réponse « là-dessus Ludo je suis entièrement d’accord avec toi »).

Le dimanche matin je rencontre le jeune par hasard qui me dit « Alors Jean-Paul il paraît que tu t’énerves parce que je jette une petite topette ? ». Visiblement il y a une éducation à faire…


Du bon Team Haute-Marne.


Outre mon 11ème titre de champion de France masters, notre Cadet Laury Henrissat termine 19ème après une course solide, maîtrisée et terminée en boulet de canon. Il est Cadet première année…bonne graine.

En DH, Valentin Clément, après une frustrante 51ème place en manche de placement, se reprend superbement en finale pour accrocher une 32ème place scratch à 26 secondes de Loïc « Lapierre » Bruni qui lui aussi s’est superbement repris après sa double gamelle en manche de placement.

Seul Paul Bello a accumulé les pépins, il a d’ailleurs couru la finale sans chaîne ! Mais il n’a pas réédité l’exploit d’Aaron Gwin en coupe du monde : il est 180ème et il garde le sourire.


Pour finir une petite photo de podium (avant que les hôtesses échangent gentiment mon maillot taille L contre un XL!)






Une photo "piquée" sur www.ffc.fr, où vous trouverez tous les résultats





 

Et pour "finir de finir" une photo de DH...Eh oui grâce à notre réintégration au "grand" championnat on a aussi pu être "masters spectateurs" :-)

 





Valentin "Team Haute-Marne" Clément se fait presque peur et pousse un grand cri sur une récep!


Imprimer cet article Imprimer cet article