3h vtt du Montsaugeonnais, sympa!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Voilà une épreuve bien née. J'en ai appris l'existence tardivement, en recevant des prospectus envoyé par l'ami Stéphane Quequeville, une des chevilles ouvrières de l'épreuve qui, il est vrai, est presque bourguignonne, la Haute-Marne se terminant 4km plus au sud, Dijon est à 50km de Vaux Sous Aubigny mais distant de 110km de mon domicile...J'ai diffusé les prospectus par internet, j'ai même essayé d'inscrire mon fils Jules et son ami Arthur Coupas, mais ils ne "faisaient pas la taille", seulement 13 ans alors que l'épreuve jeunes (2h) était ouverte à partir de 14. Qu'à cela ne tienne, ils se sont rabattus sur les course des Remparts de Langres, autre sympathique épreuve (course à pied) qui a attiré la foule...et à laquelle certains concurrents des 3h vtt du Montsaugeonnais ont participé tout juste descendus du vtt! Boulimie quand tu nous tiens...

 

 

 

 

Les 3h vtt du Montsaugeonnais ont accueilli 76 équipes de 2 pilotes: 50 inscrites d'avance, 26 sur place: une belle satisfaction, après des mois d'efforts pour mettre sur pied un tracé bénéficiant de toutes les autorisations, ce qui n'est pas une mince affaire dans un monde où d'un côté on bétonne à gogo et où de l'autre on réglemente de plus en plus l'accès aux zones naturelles restantes. J'imagine que ce problème ira croissant dans les années à venir, chacun voudra conserver ce qu'il peut des espaces naturels...

 

 

 

 

 

En attendant à 14h on était tous sur la ligne de départ, prêts à en découdre sur un tracé de 6km comportant 150m de dénivelé positif par tour...! C'est beaucoup pour une épreuve "de masse", mais il semble que tout le monde s'en soit bien accommodé, le soleil et la bonne ambiance aidant. Ce qui m'a plus étonné, c'est le nombre de chutes constatées, peut-être dues aux nombreux passages assez rapides (assez peu, toujours sympathiques, dans de jolis sous-bois et singles, sur un terre noire accueillante), où l'on pouvait se laisser griser par la vitesse, puis  se faire "envoyer" par une compression rendue piégeuse par la fatigue. Mais rien de grave, ouf.

 

 

 

 

 

Pour ma part j'avais proposé une alliance originale à Laury Henrissat, à peine 16 ans, cadet très prometteur qui a terminé 5ème de la finale de la coupe de France XCO à Montgenèvre le 16 août dernier. Je me proposais aussi de faire le départ, au cas où j'ai un tour de plus à faire pour finir (finalement on en fera 5 chacun), afin de lui éviter de trop s'écarter de ses formats horaires de cadet (une petite heure) et d'essuyer une défaillance.

 

 

 

 

 

J'avais bien vu le risque: Laury a fait deux heures remarquables, impressionnant les coureurs et spectateurs, certains des top-pilotes sont venus me voir pour me dire "Dis donc il roule ton jeune!". Tu m'étonnes...A 16 ans on est bourré de jus...J'ai donc fait le départ et me suis fait proprement sortir par un coureur de Gevrey-Chambertin (Nivot ou quelque chose comme ça sauf erreur de ma part), puis rattrapé et légèrement doublé par le 2ème. Mais Laury fait un super tour et reprend la 2ème place, alors que les premiers semblent intouchables. Puis je me fais reprendre par l'équipe 2ème mais réussit à attaquer dans les derniers mètres pour conserver notre accessit...Puis l'équipe seconde subit un bris de chaîne et se voit reléguée à la 4ème place. Une particularité d'une épreuve de 3 heures en équipes de deux coureurs, c'est que pendant la durée de l'épreuve on ne se voit jamais, excepté le moment où l'on donne une poussette au partenaire afin qu'il entame son tour. Ensuite on récupère et on y retourne, sans savoir exactement ce qui se passe, sans avoir d'écarts...Ainsi pendant l'épreuve j'ai toujours pensé que les 3èmes étaient l'équipe bourguignonne qui avait subi un saut de chaîne. Leur problème mécanique les avait relégués loin (5 minutes?), je ne m'en faisais pas et enchaînait les tours régulièrement. A l'arrivée je me dis qu'on est "deuxièmes loin derrière les premiers (3 minutes environ) et loin devant les troisièmes"...Erreur! Il y avait une équipe en embuscade notamment composée de Thomas Beguel, qui entame sa dernière rotation 1'50 derrière Laury, qui prend des crampes et se fait coiffer dans les tout derniers mètres! Laury en semblait tout ennuyé. Il va vite s'en remettre!

 

 

 

 

 

Sur le podium c'est bonne ambiance et compagnie, on gagne un magnum de vin local (belle idée!), je le donne à la famille Henrissat, ils me promettent en retour de m'inviter à un repas autour de cette bouteille, hé hé!

 

 

 

 

 

Ensuite on file à Langres récupérer Jules qui a couru les Remparts et continue de sauter partout dans les rues, faut dire qu'il est tout excité. En effet le matin en partant on est passés à La Boutique du Cycle à Chaumont récupérer un...Lapierre DH 727 pour Jules! Actuellement il fait de tout: BMX sur le mini-terrain de Suzannecourt, XC (il courra à Curel samedi prochain, mais les randonneurs peuvent préférer la rando des Lucioles organisée par le VTTC en soirée), course à pied, vélo de route avec le triathlon et natation avec Poissons Triathlon, batterie...et sessions de DH donc. Il vit sa vie le petit!

 

 

 

 

 

La fin en photo DH d'ailleurs...

 










Jules grandit...son vtt DH aussi! Celui de droite est à revendre: 500€ TBE avec du matos en + (jean-paul.stephan@wanadoo.fr, 03 25 05 51 81)


Imprimer cet article Imprimer cet article