Curel: entre jeunes on se comprend!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

L'année dernière j'avais couru la course "open" aux championnats de France des fondeurs et forgerons de Curel, et j'avais gagné le scratch. Cette année les Fondus de Curel ont remis ça pour notre plus grand bonheur, leurs efforts et la qualité de leur organisation ont été récompensés: 180 participants (comme à la Trace Verte!).

 

Dans ces conditions il valait mieux partir vite pour éviter de se faire écraser par la meute :-) .

 

Je gicle en tête, je ralentit un peu après 400m, me retrouve en 3ème position, accélère à nouveau un peu plus loin...On part à trois dans la "côte des cochons", avec Lucas "Fondus de Curel - Cadet Team Haute-Marne" Duveaux, un gars qu'on ne connaît pas...et moi donc (UCJV - Team Master 5 Haute-Marne - Lapierre...;-) )

 

Le "gars qu'on ne connaît pas" lâche dans le raide du haut de la côte, mais alors qu'il a deux lacets de retard il casse sa chaîne! Trop puissant. Trop malchanceux surtout. La course s'arrête là pour lui. Avec Lucas on poursuit ensemble...jusqu'à l'arrivée! Et voilà. Il est bien en jambes, moi pas trop, ça fait 5 semaines que je fais surtout des exercices pour l'escalade (je vais grimper à la Toussaint), résultat: j'ai pris un peu du haut et perdu un peu du bas!

 

Mais on se fait bien plaisir quand même, sur un circuit riche en singles bien ludiques, une fois je touche un arbre avec l'avant-bras, et sur la fin je me couche dans une trajectoire "ratissée" par les passages des 160 concurrents passés devant nous à la fin de leur premier tour (on en a doublé une vingtaine, partis pour un long périple, le dernier mettra 3h15, on a mis 1h12...Absalon aurait mis 1h?).

 

Tout cela ne nous empêche pas de finir ensemble avec un grand sourire partagé, main dans la main, je "pousse" un peu Lucas qui passe la ligne en tête à domicile, ça fait toujours plaisir. C'est une belle récompense pour cette superbe organisation qui mélange niveau sportif, bières à volonté et trophées en bronze de fonderie.

 

On est devant au scratch mais le clou de la journée ce sont bien sûr les montées sur le podium des différentes entreprises et, suprême récompenses, les remises de maillots de champions et championnes de France des Fondeurs et forgerons, speaker en forme, Marseillaise plein pot, cornes de brumes...Bref la bonne ambiance de CUREL !

 

Le terrain était très sec, tellement qu'il en était glissant...On a dénombré pas mal de gamelles...Dont mon petit Jules Stéphan qui a dû entamer la dernière descente raide comme une DH...Le vélo est parti, lui aussi, mais bien sûr il est vite retombé, et à l'heure qu'il est il est un peu "cabossé" et bien calmé, mais rien de grave, ouf!

 





Je t'emmène, tu m'emmènes...









A Curel on a eu droit à du grand Jules!


Imprimer cet article Imprimer cet article