Un cycle de plus.

Article publié dans la rubrique Ecologie

Cet article parle de : , ,

Le pourrissoir a été vidé il y a quelques jours et depuis quelques surfaces de mon jardin sont noires et fertiles, elles n'attendent plus que le retour du printemps, l'éclosion généralisée...Même si comme l'année dernière l'automne est d'une douceur (parfois même d'une chaleur) incroyable et que de nombreux arbres bourgeonnent gaiement...Mes salades continuent de pousser, ainsi que des framboises par exemple. Ca chauffe, c'est clair.

 

 

 

Vendredi matin mon voisin me passe trois gros sacs de feuilles de son noisetier et d'un autre arbre dont je ne connais pas le nom. Il n'a pas osé tout me donner (six sacs), il aurait pu! Les feuilles voient leur volume se réduire de manière spectaculaire en quelques jours, surtout s'il pleut un peu. Et comme il pleut très peu (les années sèches se succèdent...), j'aide le pourrissoir avec toutes mes eaux de récupération. En fait cette année il fait tellement sec que les gros sacs de 100l de feuilles pèsent à peine 5kg! Je mouille donc tout cela allègrement.

 

 

 






Des feuilles pour écrire...









Samedi matin, 6h30, je me réveille...La veille au soir, en rentrant d'une réunion FFC j'avais regardé 20 minutes de foot France - Allemagne. Puis au lit vers 22h30. Au réveil ma femme me dit "Tu as vu hier soir à Paris il y a eu 140 morts, des attentats simultanés...??? Je me lève, allume la télé, me mets au courant...C'est donc parti pour longtemps, la vie va être "différente" pendant plusieurs années.


Mais bizarrement, autant j'étais sous le choc lors des attentats "Charlie" de janvier, autant cette fois j'ai le sentiment que mon être refuse de s'immerger dans cette réalité et surtout de m'apitoyer, de m'angoisser. Ce serait une victoire pour les illuminés. Je reste à peine dix minutes devant les infos qui tournent en boucle, puis je sors et vais nettoyer des sentiers. Là je suis bombardé...d'oxygène C'est vivifiant, apaisant, purifiant, positif.


L'après-midi, même si mon esprit est fréquemment rattrapé par les "événements", je roule, 7 spéciales et autant de remontées, j'arrive à penser plus à l'enduro du 6 mars 2016 qu'à autre chose et c'est très bien ainsi.




"Ce qui est excessif ne compte pas"

"Je compte me souvenir de cela"

Imprimer cet article Imprimer cet article