Accents de réforme…

Article publié dans la rubrique Divers

Cet article parle de : , , ,

Avant-hier on apprenait que plusieurs éditeurs d'ouvrages éducatifs avaient décidé de répercuter les modifications issues de la réforme de l'orthographe de 1990 dans leurs ouvrages. Parallèlement le ministère de l'Education nationale annonçait qu'au sein de l'Ecole on pourrait utiliser aussi bien l'ancienne que la nouvelle orthographe.




Dans notre jolie France râleuse, cela a entraîné (deux accents circonflexes en quatre mots) remous et critiques plus ou moins construites. Je me suis un peu baladé sur Facebook et j'ai rigolé en lisant les posts disant que cette réforme allait faire de nos enfants des cancres, messages souvent écrits dans un langage "succinct" maillés de bonne grosses fautes! Faites ce que je dis mais ne faites pas...



Cette réforme, a-t-elle du sens? Elle a été validée par les membres de l'Académie française à qui me semble-t-il on ne la fait pas en matière de langue française. Ils passent une bonne partie de leur temps à réfléchir sur des mots et expressions...C'est du lourd.


Mais "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison"...Par exemple, je trouve dommage d'enlever (aujourd'hui facultativement mais nul doute que cela se généralisera) le "i" de oignon. Dans certaines régions comme le Sud-ouest on prononce le i ("ouagnon") on dit "an-née" pour année ou "moin-ce" pour moins. Ici la réforme pourrait appauvrir les déclinaisons locales fleuries de notre langue. Or la diversité, qu'elle soit culturelle ou biologique, est appréciable.



Diversité culturelle, bio-diversité...Justement, parlons un peu des tirets. Initialement j'ai eu du mal à comprendre la suppression de certains d'entre eux. Je croyais qu'on pourrait écrire "mille pattes" pour ce petit animal...Comment alors le différencier d'un simple nombre de pattes? En fait on pourra écrire "millepattes" d'un seul tenant, idem pour weekend, biodiversité...Cette réforme me semble sensée. Le tiret formait un nom composé, alors pourquoi ne pas en faire un véritable nom commun? Il y avait déjà tournevis, alors pourquoi pas bellemère?


Et les accents circonflexes? Ceux qui sont constitutifs du sens du mot seront maintenus. "En fin de course j'étais mûr, j'ai lâché dans le Mur de Bretagne, déjà les tours précédents je n'étais pas sûr de suivre sur le haut de la côte qui n'a guère la cote pour moi..."On m'a confié la tâche de nettoyer cette tache"..."il lui a rendu son du mois précédent...Mûr, mur, sûr, sur, côte, cote, tâche, tache, dû, du...En revanche c'est moins simple pour d'autres mots. J'aimerais conserver le circonflexe pour "traîne": "J'étais à la traîne, je me traînais, un ciel de traîne"...Ici le circonflexe accentue la sensation de  lenteur, d'inertie: "Aujourd'hui je n'avance pas, je me traîîîne!"


C'est moins simple pour "entraînement" je trouve. L'entraînement sportif (entrainement?) devant être dynamique, le mot peut devenir plus "vivant" en supprimant l'accent circonflexe. Mais soyons réalistes: ce n'est pas l'orthographe du mot qui donnera le bon accent à vos séances! Mettons l'accent sur l'intensité des séances plutôt que sur leur écriture. Devrais-je m'entraîner (m'entrainer) plutôt que d'écrire cet article?...Il faut aussi savoir récupérer :-)


 

 

 

Une réforme souhaitable? Peut-être écrire Ecologie avec une majuscule (voire en majuscules: ECOLOGIE)...et en tirer les conséquences pratiques. Mais dans  les faits on se traîne un peu, la Nature ne reçoit pas son dû, c'est cassepied...

 

Il faudrait s'entrainer à réformer cela sans traîner.

 

 

La langue n'a pas fini d'évoluer. Nous non plus j'espère.

Imprimer cet article Imprimer cet article