VTT et Réussite éducative…

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Il y a quelques mois je recevais un appel téléphonique de Victorine Robelet, qui s'occupe du DRE (Dispositif de Réussite Educative) de Joinville (intégré à un Programme de réussite Educative plus général). Elle voulait savoir si je pouvais encadrer quelques jeunes issus de milieux défavorisés qui exprimaient l'envie de faire du vtt.


Je commençais par envisager de les greffer sur des rassemblements à Mélaire, mais ces jeunes n'ont pas de vtt et bien souvent leurs parents n'ont pas les moyens de les transporter sur un lieu de pratique.


Sur le coup je me suis dit qu'on n'allait pas pouvoir faire grand chose. Mais un peu plus tard j'ai reçu un appel de Nicolas Veuilleminot de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) qui avait eu vent de la démarche du DRE de Joinville. Il m'annonçait la possibilité de compléter un dossier "Programme Citoyen du Sport" qui permettait d'obtenir jusqu'à 3000€ de subvention, qui permettraient donc d'acheter des vtt et des casques! Au vu de l'échéancier, j'avais 5 jours pour constituer ce dossier...de 27 pages.


Et je l'ai fait. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Sentiment d'être bien loti et qu'il serait bon de "donner" un peu plus (même si je mène beaucoup d'action bénévoles depuis de nombreuses années)? Je ne sais pas trop.


Toujours est-il que moins d'un mois après la constitution de ce volumineux dossier, les 3000€ étaient versés sur le compte de l'UCJV, mon club!


Je m'occupai alors de commander 15 vtt - 15 casques auprès de Véloder qui tirait les prix au maximum (merci pour les jeunes!). Les vtt arrivés, il restait à régler quelques aspects matériels, notamment où les entreposer. En effet je me suis lancé tête baissé dans le projet en me disant que s'il était accepté de toute façon la Ville de Joinville trouverait une solution pour entreposer les vélos. Ce fut le cas, aujourd'hui nous disposons d'un local réhabilité pour les besoins de l'usage, la Ville a rédigé une convention de partenariat pour les aspects éducatifs et matériels de l'opération, je remercie tout le monde pour cette belle efficacité.


Ne restait plus qu'à commencer les sorties! C'est là que j'ai eu un doute...


En effet, le projet a été lancé au début de l'hiver, à une période où je dispose de plus de temps que maintenant. Voyant la saison de compétition arriver en même temps que le besoin de faire les premières sorties, j'ai commencé à me dire "Mais qu'est-ce qui m'a pris de me mettre encore ça sur le dos?".


C'est donc un peu à reculons que je voyais venir la première sortie...Elle a eu lieu ce matin!


Et maintenant que je l'ai faite, j'en suis très heureux!


En effet j'anime souvent des stages pour des gens qui ont les moyens, et même si je suis satisfait de ce que j'ai pu leur apporter, ça n'est pas la même chose que de permettre à des jeunes de faire du vtt alors que sans vous ils seraient restés chez eux. Dans ces cas-là on se sent vraiment utile à la société.


Pour cette première sortie 7 jeunes étaient là, dont 2 filles. Il faisait 2°, aucun n'avait de gants! Personne n'a bronché. On a commencé par dépendre les vtt, les répartir par taille, régler les hauteurs de selle, sortir les casques des plastiques, les régler eux aussi, donné quelques consignes de sécurité...et on est partis!


Dès la première mini-montée sur route 3 jeunes étaient à pied. On a appris les passages de vitesses. Ca va, grosso modo tout le monde roule. Mais l'hétérogénéité est palpable. Trois jeunes pédalent bien, ils ont une envie terrible de tâter du single. Dès que je peux je leur permets de prendre un sentier parallèle à un grand chemin, tant que je peux les voir. Les 4 autres sont plus tranquilles, une fille découvre que "ça fait mal aux fesses", les deux filles découvrent le mal aux jambes, une fille demande si elle peut mettre de la musique car "ici il n'y a pas de bruit" dit-elle (dans quel univers sonore vit-elle habituellement?).


On roule de 10h10 à 11h45...quand même. Bien sûr il y a quelques arrêts mais je ne m'attendais pas à ce que cela soit si "fluide". Tant mieux!


Malgré le froid, les jeunes rentrent avec le sourire, on parle de la 2ème sortie...Samedi 2 avril à 10h?


La fin en images:







Même pas froid!






 






S'élever...


 

 


Retour au chaud après 1h30 au frigo.


Imprimer cet article Imprimer cet article