Pauline Ferrand Prévot: le compte à rebours

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Pauline Ferrand Prévot n'était pas au départ des championnats de France contre-la-montre sur route. Pourtant elle est engagée dans un compte à rebours de quarante jours pour (re)trouve la forme olympique.


Hier elle courait le championnat de France route en ligne. Elle termine 4ème, battue par Audrey Cordon pour la 3ème place, sans avoir pu une seule fois attaquer véritablement ou peser sur la course. L'année dernière elle aurait survolé l'épreuve.


En début de saison elle remportait la manche d'ouverture de coupe de France VTT XCO à Marseille, de justesse devant Julie Bresset qui est loin de son meilleur niveau. Ensuite elle joue sa qualification aux JO à la manche de coupe du monde à La Bresse où elle termine 37ème. L'année dernière elle terminait...première en général.


A Marseille je l'ai vue de près, elle n'était pas affûtée comme en 2015, loin s'en faut. A La Bresse deux mois plus tard cela n'avait pas évolué. Chez les filles le niveau de forme est très lié au niveau d'affûtage. D'ailleurs au championnat de France route en ligne, très "montagneux", c'est la plus maigre (Edwige Pitel) qui a gagné, et c'est vraiment en côte qu'elle a fait la différence, car sur le plat final les poursuivantes se sont rapprochées malgré une entente très moyenne.


En VTT encore plus que sur route il faut être très affûté, très légère, car les côtes et relances en côte sont incessantes.


Pauline se retrouve donc engagée dans un contre-la-montre qu'elle n'aurait sûrement pas imaginé fin 2015, qui fut sa meilleure saison dans l'absolu. Je me sens proprement incapable d'émettre un pronostic sur sa capacité à hausser son état de forme au niveau olympique en quarante jours. Si son organisme est en bon état et prêt à encaisser des charges d'entraînement rudes, pourquoi pas. Si ce n'est pas le cas il n'y a aucune chance.


En revanche, il me semble que mentalement Pauline n'est pas affectée par ces difficultés (ou alors elle sait bien le cacher). Si c'est le cas c'est un indiscutable atout.



Allez Popo!

Imprimer cet article Imprimer cet article